Politique

Somalie : l’Amisom lance une nouvelle offensive contre les Shebab

Par
Mis à jour le 19 juillet 2015 à 16:12

Des véhicules de l’Amisom rentrent dans Barawe, bastion des shebab, le 6 octobre 2014. © Tobin Jones/AFP

La force militaire de l’Union africaine en Somalie (Amisom) a annoncé dimanche avoir lancé une nouvelle offensive contre les insurgés islamistes shebab, affiliés à al-Qaïda, afin de les déloger de zones rurales du sud du pays.

« L’opération Jubba Corridor a été lancée vendredi dans les régions de Bay et Gedo, au sud de la capitale Mogadiscio, avec l’armée somalienne », a précisé l’Amisom.

Des responsables somaliens et des témoins ont confirmé à l’AFP que des combats intenses se déroulaient autour des fiefs shebab de Dinsor et Bardhere, à environ 300 km à l’ouest de Mogadiscio.

Selon un officier de l’armée somalienne, Mohamed Osman, les shebab auraient notamment mené une attaque-suicide contre un convoi de troupes éthiopiennes de l’Amisom, qui sont en pointe dans l’offensive. Aucun bilan de l’attaque n’a été communiqué.

Restaurer la paix

« L’opération doit permettre que toutes les autres régions de Somalie soient libérées et que la paix soit restaurée », assure un communiqué de l’Amisom en annonçant le lancement de l’opération.

Cette offensive intervient après l’annonce jeudi par les autorités kényanes qu’un tir de drone américain a tué une trentaine de shebab, dont plusieurs commandants, dans le sud de la Somalie.

La dernière attaque des shebab contre l’Amisom remonte au 26 juin, contre une base à Lego, au nord-ouest de Mogadiscio, sur la route de Baidoa. Une cinquantaine de personnes avaient été tuées, dont une majorité de soldats burundais, lors de cette offensive présentée comme l’une des plus meurtrières des shebab contre l’Amisom depuis son arrivée en Somalie il y a huit ans.

L’Amisom compte quelque 21.000 soldats en Somalie, provenant d’Ouganda, du Burundi, de Djibouti, du Kenya et d’Ethiopie.