Sécurité

Algérie : neuf soldats tués dans l’embuscade revendiquée par Aqmi, selon l’armée

Des soldats algériens, le 9 octobre 2014, près du village d'Ait-Ouabane.

Des soldats algériens, le 9 octobre 2014, près du village d'Ait-Ouabane. © Farouk Batiche/AFP

L'armée algérienne a annoncé dimanche que neuf soldats avaient été tués vendredi dans une embuscade au sud-est d'Alger qui a été revendiquée par le groupe jihadiste Aqmi, qui parle de 14 morts.

« On déplore le décès en martyr de neuf soldats et des blessures pour deux autres vendredi à 19 heures [18heures] à Djebel Louh, dans la préfecture d’Ain-Defla, à 140 au sud-ouest d’Alger », indique l’armée dans un communiqué.

« Un détachement de l’armée a été pris pour cible par un groupe terroriste alors qu’il effectuait une opération de recherche et de ratissage dans la zone », selon le texte.

Une grande opération de ratissage déclenchée

« Les éléments de l’Armée nationale populaire ont aussitôt procédé au bouclage de la zone et déclenché une grande opération de ratissage pour débusquer ces criminels et les abattre », ajoute le communiqué.

Le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué samedi soir la mort de 14 soldats dans cette embuscade. Les journaux évoquent des bilans de 11 à 13 morts.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte