Diplomatie

Kenya : Barack Obama ne se rendra pas dans le village de son père

| Par Jeune Afrique avec AFP
Le président américain Barack Obama le 27 juin 2013 sur l’île de Gorée au Sénégal.

Le président américain Barack Obama le 27 juin 2013 sur l'île de Gorée au Sénégal. © Evan Vucci/AP/SIPA

Lors de son premier voyage officiel au Kenya en tant que président des Etats-Unis, Barack Obama ne se rendra pas à Kogelo, où est enterré son père.

Barack Obama est attendu au Kenya le 24 juillet pour participer à un Sommet mondial de l’entrepreneuriat. Pour des raisons de sécurité, le programme du président américain n’a pas été dévoilé. Mais une chose est sûre : il ne rendra pas visite à sa famille kenyane dans le village de Kogelo, situé dans l’ouest du pays, où est enterré son père.

Le président américain restera dans la capitale kényane, a indiqué jeudi soir Robert Godec, l’ambassadeur des États-Unis à Nairobi. « Je peux confirmer que le président Barack Obama ne pourra malheureusement pas se rendre à Kogelo lors de sa visite au Kenya », a-t-il déclaré sur la chaîne kényane KTN.

À Kogelo en 1987 et 2006

Barack Obama s’est déjà rendu à Kogelo à titre personnel en 1987 et en 2006, où vit encore la femme de son grand-père, Mama Sarah. Cependant, il n’a pas encore visité le pays natal de son père depuis son élection en 2009.

Mama Sarah Obama a assuré ne pas être déçue par la nouvelle, estimant que Barack Obama était avant tout l’invité du Kenya et du président Uhuru Kenyatta. « C’est sans doute parce qu’il n’a pas le temps cette fois », a-t-elle confié à la presse kényane.

Une visite sous haute surveillance 

La visite de Barack Obama au Kenya se fera sous haute surveillance. Au cours des derniers mois, le Kenya a été frappé à plusieurs reprises par des attaques des Shebab, affiliés à Al-Qaïda.

Mardi, les États-Unis ont appelé leurs ressortissants au Kenya à la vigilance, avertissant d’un risque accru d’attaques dans le pays à l’occasion de la visite du président américain.

Après le Kenya, Barack Obama se rendra à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, une première pour un président américain en exercice.

 

 

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer