Agroalimentaire

Cargill : 8 millions de dollars pour les agriculteurs ivoiriens

Au cours de la campagne 2012-2013, qui vient de s'ouvrir, Cargill prévoit d'acheter 80 000 tonnes de fèves de cacao. ©

Le géant mondial du négoce et de l'agro-industrie a versé 8 millions de dollars de bonus aux agriculteurs membres de son réseau de coopératives en Côte d'Ivoire. Ce réseau a été créé pour certifier les achats de fèves de Cargill.

En attendant de démarrer son vaste projet d’investissement de 305 millions d’euros dans l’huile de palme en Côte d’Ivoire, Cargill renforce sa position dans la filière cafe cacao. Le geant américain du négoce et de l’agroalimentaire a distribué 8 millions de dollars de bonus aux producteurs ivoiriens, membres de son réseau de coopératives mise en place il y a plus de trois ans pour certifier une partie de ses achats de fèves de cacao. En 2011-2012, Cargill a ainsi acheté 45 000 tonnes de cacao certifié. 

Formation des planteurs

À l’instar des autres exportateurs dans le pays, Cargill a mis en oeuvre un programme de certification de ses achats en Côte d’ivoire pour faire face aux critiques d’utilisation d’enfants esclaves dans les plantations, et éviter le boycott de ses produits au niveau international.  « Notre ambition est de rester en Côte d’Ivoire pour encore 150 ans. Nous avons investi 1,5 milliard de FCFA [3 millions de dollars, NDLR] en 2011-2012 dans la formation des planteurs via des champs écoles sur les pratiques culturales standardisées, souligne Lionel Soulard, directeur général de Cargill West Africa. Un nouveau programme « cocoa promise » a été mis en oeuvre pour  nous permettre d’assurer la sécurisation de la production. En 2013, nous prévoyons d’acheter 80 000 tonnes de cacao certifiés » .

Lire aussi :

Côte d’Ivoire : Cargill dans l’huile de palme

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte