Politique

Violences à Ghardaïa en Algérie : près de 40 personnes arrêtées

Par
Mis à jour le 10 juillet 2015 à 16:08

Des forces de sécurité algériennes au-dessus de la ville de Ghardaïa, le 18 mars 2014. © Farouk Batiche/AFP

Des sources policières algériennes ont annoncé vendredi que 38 personnes ont été arrêtées dans la région de Ghardaïa, en lien avec les affrontements intercommunautaires qui ont fait 22 morts cette semaine dans le sud du pays.

« Suite aux incidents survenus dans la wilaya de Ghardaïa, les services de sécurité ont procédé, le 9 juillet 2015, à l’arrestation de 27 personnes pour atteinte à l’ordre public et à la sécurité des citoyens et des biens », a annoncé vendredi la police dans un communiqué. La gendarmerie a ajouté de son côté que 11 autres personnes ont également été arrêtées.

Un fusil de chasse, des cocktails molotov et des dizaines d’armes blanches ont aussi été saisis, selon des communiqués séparés de la police et de la gendarmerie.

En visite sur place jeudi avec le ministre de la Justice et les patrons de la police et de la gendarmerie, le Premier ministre Abdelmalek Sellal a assuré que l’État était « déterminé à prendre les mesures appropriées et fermes pour éradiquer toute forme de violence et rétablir la quiétude et la paix dans la région ».