Finance

IFC lève 125 millions de dollars pour son fonds dédié à la zone MENA

Proparco s'est engagée à consacrer 2 milliards d'euros d'ici 2020 à des projets participant à la lutte contre le changement climatique © DR

La Société financière internationale (IFC) a annoncé avoir mobilisé 125 millions de dollars pour son premier fonds dédié à la région Afrique du Nord et Moyen-Orient.

La Société financière internationale (IFC) a annoncé le premier closing du fonds IFC MENA, consacré à ses activités au Moyen-Orient et à l’Afrique du Nord. Dans un communiqué daté du 08 juillet, la filiale du groupe de la Banque mondiale indique que ce fonds a reçu 125 millions de dollars apportés par IFC et trois institutions financières multilatérales pan-arabes : le Fonds arabe de développement économique et social, The Arab Investment Company et l’Arab Petroleum Investment Corporation (APICORP).

Le fonds IFC MENA, dirigé depuis Dubaï par Bassel Hamwi, ancien directeur général de BankAudi Syria, a pour objectif « le financement de secteurs offrant de réelles perspectives de croissance comme les infrastructures, l’industrie manufacturière ou encore le secteur financier, en soutien des investissements réalisés par IFC », indique le communiqué de la Société financière internationale.

Opérations

Filiale de la banque mondiale dédiée au développement du secteur privé, IFC indique avoir réalisé en 2014 plus de 22 milliards de dollars d’investissements, dont 1,69 milliard de dollars dans la région MENA, principalement en Égypte, au Pakistan et en Jordanie.

Parmi les opérations réalisées cette année par IFC en Afrique du Nord figurent deux prêts accordés en juin dernier : 60 millions de dollars au groupe agro-industriel marocain Anouar Invest et 26 millions de dollars à la société de Conditionnement des Huiles d’Olive de Sfax (Tunisie).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte