Banque

Afreximbank mobilise plus de 900 millions de dollars

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 12 juillet 2015 à 13h26
Vue du siège d’Afreximbank au Caire.

Vue du siège d'Afreximbank au Caire. © DR

La Banque africaine d’import-export a finalisé une opération de levée de fonds qui lui a permis de mobiliser plus de 900 millions de dollars auprès d’un panel de 34 banques internationales.

Dans un communiqué publié le mercredi 08 juillet, Afreximbank a annoncé la clôture du prêt syndiqué « le plus important jamais accordé » à cette institution financière.

Ce prêt, d’une maturité de deux ans, compte deux tranches de 458 millions de dollars et de 406,5 millions d’euros respectivement. La levée de fonds, lancée le 20 mai, a été close le 06 juillet, avec des engagements qui ont atteint 1 milliard de dollars, selon Afreximbank qui est notée « Baa2 » par Moody’s et « BBB- » par Fitch.

Ces ressources ont été mobilisées auprès d’un pool rassemblant 34 banques, parmi lesquelles figurent plusieurs groupes généralement peu actifs dans le financement d’institutions africaines notamment : Bank of Tokyo-Mitsubishi, National Bank of Abu Dhabi, la Banque coréenne de développement, Qatar National Bank et Sumitomo Mitsui Banking Corporation.

« Le grand nombre d’institutions ayant pris part à la syndication est une preuve de la confiance dont bénéficie Afreximbank auprès de ses partenaires financiers », s’est réjouit Jean-Louis Ekra, le président de la banque panafricaine cité dans le communiqué. L’Ivoirien, dont le mandat à la tête d’Afreximbank s’achève cette année, sera remplacé par le Nigérian Benedict Oramah.

Investissements

Une partie des ressources mobilisées par Afreximbank servira à rembourser des dettes existantes, le reste sera consacré aux besoins généraux de l’institution et au financement d’entreprises africaines à travers de « nouveaux investissements essentiels à la création de valeur ajoutée et qui sous-tendent notre ambition de faire transiter les économies africaines, dépendantes des matières premières, vers les industries intermédiaires et une transformation plus accrue des produits finis destinés à l’export », a indiqué Jean-Louis Ekra.

Créée en 1993 pour financer et promouvoir le commerce intra- et extra-africain, Afreximbank rassemble 37 pays membres – le Congo-Brazzaville, la RD Congo et la Guinée-Bissau sont les derniers États à avoir adhéré à l’organisation.

En 2014, l’institution panafricaine indique avoir validé 4,5 milliards de dollars de facilité de crédit pour les entreprises africaines, pour un total de 35 milliards de dollars depuis le démarrage de ses activités en 1994.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA309_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte