Culture

Mode : les cinq jeunes créateurs marocains à suivre

La nouvelle génération de créateurs marocains © © Sofia El Arabi/Déborah Benzaquen/Ali Drissi/Ghitta Laskrouif/Abdelhanine Raouh Facebook

Ces jeunes créateurs marocains à la notoriété grandissante expriment leurs talents à travers des collections originales et décalées. Sortant des sentiers battus de la tradition, leurs collections investissent aujourd’hui la toile tout autant que les podiums.

Amine Bendriouich, Sofia el Arabi, Ali Drissi … Ces noms, inconnus il y a cinq ans, représentent aujourd’hui les futures pointures de la mode marocaine. Fruits des multiples cultures qui composent le Maroc – berbère, arabe, street, etc – ces jeunes créateurs sont désireux d’apporter leur pierre à un édifice de la mode marocaine longtemps enfermée dans le carcan de la tradition. Depuis quelques saisons, et portés par l’influence grandissante des blogueuses mode au Maroc, une nouvelle génération de stylistes parvient à toucher un public qui s’établit pour certains en dehors des frontières du royaume.

Qu’elle s’inspire ou non de la tradition, cette nouvelle vague tient à s’affranchir des codes ethniques, et leur préfère un style décalé et anti conformiste.

Focus sur cinq jeunes stylistes, qui ont entre 28 et 35 ans et sont devenus au fil de leurs collections les références d’une nouvelle mode arabe. La Moroccan touch a de l’avenir !

 

Amine Bendriouich est le fondateur et styliste du label ABCB Couture & Bullshit. Son style décalé et ses collections unisexes font de lui un des créateurs marocains les plus en vogue du moment, et un des plus originaux. Il est d’ailleurs l’un des dix finalistes du Fashion Prize, un concours organisé par la version arabe du prestigieux magazine Style.

 

Ghitta Laskrouif est une jeune créatrice marocaine installée à Casablanca. Préférant une mode éthique et responsable, elle n’hésite pas à recycler d’anciens vêtements, dans la plus pure veine récup’. Mélange subtile entre inspiration occidentale et codes orientaux, ses collections ont été présentées à la Fashion Week de Casablanca.

 

Abdelhanine Raouh s’est fait un nom dans la mode marocaine grâce à ses caftans audacieux. Ce jeune styliste originaire de Rabat réinvente la structure traditionnelle du caftan, modifie son drapé classique et en transforme les volumes. Il présente ses collections lors de l’évènement Caftan, qui rassemble chaque année au Maroc les grands créateurs de ce vêtement emblématique.

 

Sofia El Arabi a lancé sa marque Bakchic, après avoir goûté au monde de la mode via son blog Fashion Bakchic. La jeune styliste née à Casablanca et ayant fait ses études en France propose des pièces uniques, chics et modernes, mais toujours griffées d’une touche berbère ou arabe. Portée par un succès relayé sur les réseaux sociaux, la collection ne cesse de s’accroître.

 

Ali Drissi s’est fait remarquer pour la première fois en janvier 2014, en exposant ses pièces dans la galerie Kaona à Casablanca, sa ville natale. Depuis, il a connu le succès avec sa collection Pop Art, faisant notamment hommage au Mondrian d’Yves Saint-Laurent. Ses vêtements aux coupes soignées et aux couleurs détonantes lui ont permis de remporter le Mediterrean Fashion Price.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte