Télécoms

Le directeur général de MTN South Africa démissionne

Ahmad Farroukh avait rejoint MTN en 2006 et dirigé les filiales ghanéenne, nigériane et sud-africaine du groupe télécoms. © Comworldseries/Youtube

Le Libanais Ahmad Farroukh va quitter la direction générale de MTN South Africa le 31 juillet prochain, un an à peine après son arrivée. Ce départ intervient alors que l'opérateur télécoms est confronté au plus important mouvement social de son histoire en Afrique du Sud.

Ahmad Farroukh, le directeur général de MTN South Africa a annoncé sa démission pour raison personnelles et familiales le lundi 6 juillet. Ce départ sera effectif le 31 juillet 2015, soit un an jour pour jour après son arrivée à ce poste. Son successeur à la tête de l’unité sud-africaine de MTN, marché historique de l’opérateur télécoms panafricain, son deuxième en Afrique derrière le Nigeria en termes d’abonnés (28 millions) et de revenus (38,9 milliards de rands) fin 2014, n’a pas encore été désigné. 

Grève

Ahmed Farroukh, qui a rejoint le groupe télécoms en 2006 et dirigé ses filiales au Nigeria et au Ghana, part alors que MTN South Africa est confronté au plus long mouvement social de son histoire. Près de 2 000 salariés sont en grève depuis sept semaines maintenant. Les grévistes réclament la suppression des indicateurs de performance et ont refusé l’augmentation de 8 % de leur salaire proposée en échange par l’opérateur de téléphonie mobile.

En 2014, le groupe MTN a vu son chiffre d’affaires croître de 6,4 % à 146,15 milliards de rands (10,69 milliards d’euros), le nombre de ses abonnés a grimpé de 7,5 % à 223,4 millions.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte