BTP & Infrastructures

Tanger : port de plaisance cherche développeur

Le futur port de Tanger Ville. La ville ambitionne de devenir l'une des destinations de choix pour les grands paquebots de croisière. DR ©

Le port Tanger Ville lance un appel d'offres pour le développement et la gestion de la composante plaisance du projet. D'un coût de plus de 500 millions d'euros, ce méga projet vise à faire de la ville marocaine une destination de choix pour les croisiéristes.

La Société d’aménagement pour la reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville (la SAPT) vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour le choix d’un développeur et gestionnaire de la composante plaisance du projet. Cet appel d’offres, ouvert aux opérateurs portuaires, marocains et internationaux, porte sur deux composantes principales du projet, à savoir le nouveau port de plaisance, d’une capacité de 1080 anneaux, et la marina du vieux port, d’une capacité de 530 anneaux. À travers ce projet, la ville du détroit ambitionne de devenir l’une des destinations de choix pour les grands paquebots de croisière. Sa capacité lui permettra en tout cas d’en accueillir jusqu’à 3 en même temps. L’idée de reconvertir le port de Tanger Ville en lieu de plaisance est née après l’entrée en activité et la montée en puissance du port de Tanger Med, dont les activités font aujourd’hui doublon avec celles de l’ancien port de la ville.

Lire aussi :

CMA CGM : le géant des mers fera escale à Tanger
Tanger Med repart à l’abordage
DP World entre deux eaux

Méga projet touristique

Lancés en mars 2011, les travaux de reconversion du port de Tanger sont pris en charge entièrement par la SAPT, société publique dédiée au projet. Sur une superficie globale de 84 hectares, le projet vise à reconvertir le site en un port de plaisance et de croisière, tout en préservant l’activité pêche. Tourné vers le tourisme, le projet d’un coût global de plus de 6 milliards de dirhams (542 millions d’euros), devra être livré en 2016. Outre la composante marina, le futur port comprendra une composante hôtelière, avec la construction de 1 600 lits. Centres commerciaux, espaces bureaux, lieux de loisirs… sont également dans le menu. Le port va accueillir également un multiplex, le premier de Tanger, un centre de congrès et un musée.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte