Économie

Abidjan : feu vert pour le troisième pont

Le 7 novembre, le géant français du BTP Bouygues a reçu des prêteurs un premier versement d’une trentaine de millions d’euros, en vue de la construction du troisième pont d’Abidjan.

Par
Mis à jour le 14 novembre 2012 à 18:45

Les travaux du troisième pont ont déjà commencé, Bouygues ayant anticipé le bouclage du financement du projet à la demande du président Ouattara. © reuters

Le groupe Bouygues devait remplir une soixantaine de conditions (environnementales, notamment) pour obtenir les financements promis par les bailleurs de fonds (Société financière africaine, BAD, Banque d’investissement et de développement de la Cedeao, Banque ouest-africaine de développement, etc.) en vue de la construction du troisième pont d’Abidjan, qui reliera les communes de Riviera et Marcory, au-dessus de la lagune Ébrié.

Mission accomplie

Le 7 novembre, le géant français du BTP a reçu des prêteurs un premier versement d’une trentaine de millions d’euros (sur un total de 272 millions). Dans les prochains jours, le capital de Socoprim, la société concessionnaire, sera par ailleurs augmenté. Les travaux ont cependant déjà commencé, Bouygues ayant anticipé le bouclage du financement du projet à la demande du président Ouattara.

Lire aussi :

Côte d’Ivoire : PAIDF au capital de Socoprim
Abidjan : le troisième pont est financé