Société

Égypte : un an de prison pour un clip jugé trop suggestif

Par
Mis à jour le 12 août 2015 à 16:15

La danseuse du clip avait été arrêtée le 25 mai 2015. © Capture d’écran YouTube/Be Cool

Reda al-Fouly avait été arrêtée le 25 mai, quelques jours après la diffusion du clip vidéo sur la plateforme YouTube.

Une Égyptienne a été condamnée dimanche 28 juin à un an de prison pour avoir, selon ses juges, « incité à la débauche ». Son crime, pour la justice égyptienne ? Avoir dansé de manière suggestive dans un clip diffusé sur YouTube, a indiqué un responsable judiciaire.

La jeune femme, Reda al-Fouly, avait été arrêtée le 25 mai, quelques jours après la diffusion du clip vidéo Seeb Idy (Laisse ma main en français). Dans cette vidéo, elle danse vêtue d’une robe courte au décolleté plongeant, tandis que la caméra multiplie les gros plans sur sa poitrine et ses jambes nues.

Cette prestation lui a valu d’être condamnée par un tribunal correctionnel du Caire pour incitation à la débauche en raison de son apparition dans ce clip amateur, selon un responsable de la cour. Le caméraman de la vidéo, lui aussi arrêté peu après la diffusion du clip, a également été condamné à un an de prison.

Le précédent cas de la danseuse Safinaz

Tous deux peuvent faire appel du verdict. Le réalisateur de la vidéo, Wael Elsedeki, – qui danse et chante aux côtés de Mme Fouly dans le clip – a été condamné par contumace à un an, selon le responsable. Wael Elsedeki, qui serait, assure, The Daily Mail, le petit-ami de la danseuse, est en fuite à l’étranger.

En avril, la célèbre danseuse du ventre arménienne Safinaz avait elle aussi été condamnée à six mois de prison pour avoir porté un costume aux couleurs du drapeau national lors d’une représentation. Le tribunal avait considéré cette danse comme une profanation du drapeau.