Défense

Côte d’Ivoire : fin de l’opération de désarmement des anciens combattants

Un combattant rend ses munitions lors d'une campagne du gouvernement pour le désarmement à Abidjan, le 22 avril 2015. © Sia Kambou/AFP

Le gouvernement ivoirien a annoncé mercredi qu'il allait mettre fin comme prévu aux activités de l'agence en charge du désarmement des ex-combattants de la crise post-électorale de 2010-2011. En trois ans, près de 55 000 d'entre eux ont été réinsérés.

L’Autorité de démobilisation, de désarmement et de réinsertion (ADDR), créée en 2012, « a achevé sa mission », a déclaré Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement, lors d’une conférence de presse organisée après un conseil des ministres. L’ADDR « est parvenue à réinsérer 55 000 ex-combattants » sur 64 000, « soit un taux concluant de 85 % », s’est félicité Bruno Koné.

Selon un membre de l’agence, cette annonce est toutefois « symbolique », car l’ADDR continue d’enrôler des volontaires jusqu’au 30 juin. Une « cellule de coordination, de suivi et de réinsertion », créée mercredi par décret gouvernemental, prendra par ailleurs immédiatement le relais de l’ADDR pour assurer la gestion de ce dossier.

Des chiffres surestimés 

Les dernières données, communiquées le 4 juin par le directeur général de l’ADDR, Fidèle Sarassoro, faisaient état de 54 424 ex-combattants réinsérés. Selon plusieurs experts, ces chiffres, tout comme le niveau de réinsertion réelle des anciens combattants, sont exagérés pour des raisons politiques.

Plus de « 45 500 armes, notamment des kalachnikov, des obus, des grenades », ainsi que « 2,5 millions de munitions » ont été collectées, avait indiqué Fidèl Sarassoro, dont la structure était dotée d’un budget de 92,7 milliards de francs CFA (141 millions d’euros).

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte