Économie

L’État ivoirien privatise Versus Bank

La Côte d’Ivoire a lancé le processus de privatisation de la banque publique Versus Bank. Un appel d’offres devrait être émis dans les prochaines semaines.

Mis à jour le 22 septembre 2015 à 14:45

L’État ivoirien a lancé une vague de privatisation, notamment celles des banques publiques, parmi lesquelles Versus Bank. © Vincent Fournier / J.A

L’État ivoirien a lancé la privatisation de Versus Bank, la banque publique spécialisée dans le financement des petites et moyennes entreprises. ‎ »Le gouvernement a décidé de privatiser totalement Versus Bank. Cette banque rachetée par l’État pour être restructurée, reste exposée à une cessation d’activités à cause de ses fonds propres », a expliqué ce mercredi 24 juin Bruno Koné, le porte-parole du gouvernement au cours du point de presse hebdomadaire suivant le conseil des ministres.

Accélération

Le schéma arrêté est de céder 67 % à un groupe bancaire ayant une expérience dans le financement des PME, les 33 % restants seront cédés à des investissements prives ivoiriens intéressés par le financement des PME. Le comité de privatisation installée depuis quelques mois sera chargé de lancer un appel d’offres pour démarrer « le processus au cours des prochaines semaines ».

Cette accélération ‎de la privatisation en pleine année électorale est « motivée par le souci du gouvernement de renflouer ses caisses qui subissent des tensions de trésorerie », explique une source du dossier. La Côte d’Ivoire attend plus de 32,4 milliards de F CFA (49 millions d’euros) du processus de privatisation des entreprises à participation publique.

Versus Bank a enregistré en 2014 un total de bilan d’environ 48 milliards de F CFA en 2014, pour un bénéfice de 625 millions de F CFA. L’entreprise, qui a établi un plan stratégique pour la période 2016-2018, vise un bénéfice de 2,2 milliards de F CFA en 2016, de 2,9 milliards en 2017 et de 3,2 milliards en 2018.