Diplomatie

Cameroun : l’affaire Lydienne Yen Eyoum au menu de la visite de François Hollande ?

| Par
Lydienne Yen Eyoum, avocate franco-camerounaise emprisonnée depuis le 10 janvier 2010.

Lydienne Yen Eyoum, avocate franco-camerounaise emprisonnée depuis le 10 janvier 2010. © AFP

François Hollande sera en visite au Cameroun le 3 juillet. Il pourrait y évoquer le dossier de l’avocate franco-camerounaise, Lydienne Yen Eyoum, condamnée à 25 ans de prison et détenue à Kondengui depuis 2010.

La défense de Lydienne Yen Eyoum doit en effet être reçue mercredi 24 juin dans la matinée par Hélène Le Gal, la conseillère Afrique de l’Élysée, sur demande du président de la République, a confié à Jeune Afrique Me Caroline Wassermann, l’une des avocates de Lydienne Yen Eyoum. « Nous sommes satisfaits de l’intérêt de l’Élysée », explique-t-elle.

Le dossier de Lydienne Yen Eyoum, condamnée à 25 ans de prison, intéresse d’autant plus Paris qu’une instruction est en cours en France. Celle-ci est toujours au point mort. La commission rogatoire lancée pour détention arbitraire n’a toujours pas reçu de réponse de la part des autorités camerounaises, provoquant l’impatience de la juge chargée de l’affaire, selon une source proche du dossier.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte