Droits de l’homme

Contre Boko Haram, Samuel Eto’o lance les « sifflets jaunes »

Samuel Eto' et Massimo Ferrero, président du club italien  Sampdoria de Gênes.

Samuel Eto' et Massimo Ferrero, président du club italien Sampdoria de Gênes. © Capture d'écran/Twitter Samuel Eto'o

Samuel Eto’o a présenté ce weekend à Paris l’initiative Yellow Whistler Blower FC, le club des « sifflets jaunes ». Une initiative de collecte de fonds pour secourir les victimes des exactions de Boko Haram dans le nord du Cameroun.

Invité de marque de la soirée mensuelle de l’agence Black Farhenheit, Samuel Eto’o en a profité, vendredi 19 juin à Paris, pour présenter Yellow Whistler Blower FC. Une initiative de la fondation qui porte son nom et destinée à collecter des fonds pour les victimes du groupe islamiste Boko Haram dans le nord du Cameroun.

« J’ai toujours souhaité créer une chaîne (…). Il est important que quelqu’un prenne les devants et essaye de sensibiliser les autres sur ce qui est en train de se passer en Afrique, mais surtout chez nous, au Cameroun », a expliqué à Totem TV l’ancien international camerounais.

« Sifflets jaunes »

À en croire le spot du lancement fin mars de la campagne « Sifflets jaunes », les fonds collectés seront distribués aux ONG qui viennent en aide aux personnes déplacées dans le nord du Cameroun.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte