Transports

Le Mali et le Ghana commandent des avions de combat au brésilien Embraer

Selon Embraer, le Super Tucano est opéré par dix forces aériennes à travers le monde. © DaFrança/Wikimedia Commons

Durant le salon du Bourget, les gouvernements malien et ghanéen ont signé des contrats portant sur l'achat d'avions de combat A-29 Super Tucano du constructeur brésilien Embraer.

Embraer Defense and Security, filiale spécialisée dans les équipements militaires du constructeur aérien brésilien Embraer, et le Ghana ont annoncé le vendredi 19 juin un contrat portant sur la vente de cinq avions de combat A-29 Super Tucano. C’est le deuxième contrat de A-29 annoncé signé par Embraer avec un pays africain en marge du Salon du Bourget, après l’annonce, le lundi 15 juin, de la commande par le Mali de six de ces appareils.

Missions

Les Super Tucano seront utilisés par le Ghana pour l’entraînement, pour la surveillance des frontières et pour des missions de sécurité intérieure, précisent le constructeur et le gouvernement dans un communiqué.

Si les appareils commandés par Bamako seront utilisés par les forces aériennes maliennes pour des missions de surveillance de frontières, d’entraînement et de sécurité intérieure, le contrat entre le constructeur brésilien et le Mali inclut également « un support logistique » et un programme « d’entraînement pour les pilotes et mécaniciens » de l’armée de l’air.

Ni le montant de l’accord signé avec le Mali, ni celui du contrat avec le Ghana, n’ont été rendus publics. Dix pays utilisent d’ores et déjà le Super Tucano, dont Embraer a d’ores et déjà livré plus de 190 exemplaires.

Résultats

Fondé en 1969, le groupe Embraer a été privatisé en 1994. Il est coté aux Bourses de Sao Paulo et de New York. Le gouvernement brésilien détient une participation au capital et un siège au conseil d’administration.

En 2014, le constructeur aéronautique a réalisé un chiffre d’affaires de 6,288 milliards de dollars, pour un excédent brut d’exploitation (Ebitda) de 829,6 millions de dollars et un bénéfice net de 334,7 millions de dollars. Le groupe, qui compte plus de 19 000 employés, équipe plus de 50 forces armées à travers le monde et plus de 90 compagnies aériennes.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte