Agroalimentaire

Poulina Holding table sur une forte reprise en 2015

| Par Jeune Afrique
Abdelwahab Ben Ayed, le président de Poulina Group Holding, est décédé le 4 avril.

Abdelwahab Ben Ayed, le président de Poulina Group Holding, est décédé le 4 avril. © Ons Abid pour J.A.

Après une année 2014 morose, marquée par une faible hausse de ses revenus, le groupe diversifié tunisien Poulina Holding parie sur une croissance de 7,7 % cette année et compte investir jusqu’à 180 millions de dinars (82,5 millions d’euros).

L’année écoulée a été « difficile » pour Poulina Group Holding (PGH), a reconnu son directeur général adjoint Karim Ammar, lors d’une interview accordée fin mai au site spécialisé Ilboursa.com. Pourtant durant une communication financière organisée à Tunis le lundi 15 juin, le 1er groupe diversifié du pays, s’est montré résolument optimiste pour 2015 et 2016.

En 2014, PGH, qui regroupe 98 sociétés, a enregistré un chiffre d’affaires de 1,532 milliard de dinars (702 millions d’euros), soit une hausse de seulement 1,88 % sur un an. Un résultat qui tient, en partie, au « ralentissement notable » de la consommation et à la « baisse du pouvoir d’achat » en Tunisie, mais aussi au recul des ventes vers l’Algérie et  la Libye, selon Karim Ammar.

Pour autant, le holding tunisien, présent dans une multitude de secteurs allant de l’aviculture à l’immobilier, en passant par le BTP, l’emballage et la production de biens d’équipements, a réalisé, en 2014, un résultat d’exploitation en nette progression (+6,61 %) à 136,37 millions de dinars. Son bénéfice net consolidé atteint 72,42 millions de dinars en 2014, soit une hausse de 7,7 % sur un an.

Une performance que Karim Ammar attribue à la « réorganisation des usines du groupe » et à son « expansion stratégique », dans l’automobile notamment avec le rachat d’Ennakl mais aussi dans les technologies de l’information (IT), en partenariat avec le spécialiste des solutions technologiques tunisien Oxia et le fournisseur de services informatiques français Intrinsec. L’intégration avicole reste toutefois la première source de revenus de PGH (40 % du chiffre d’affaires en 2014).

Investissements

Le holding tunisien reste très confiant quant à ses perspectives à moyen terme. Durant son intervention, hier, Abdelwaheb Ben Ayed, fondateur et président de Poulina Holding, a indiqué que le groupe comptait poursuivre sa politique d’investissements.

PGH, qui a investi 176,72 millions de dinars en 2014 (+47,9 % sur un an), prévoit d’étendre son usine de briqueterie et de lancer trois nouvelles unités industrielles dédiées respectivement aux aliments, aux composés minéraux vitaminés et au carton ondulé, en 2015. Poulina Group Holding a prévu une enveloppe de 180 millions de dinars pour ses investissements cette année. En 2016 et en 2017, elle devrait être de 120 millions de dinars et de 110 millions de dinars respectivement.

La majorité des investissements (environ 57 %) sera destinée au profit du secteur de l’intégration avicole. Dans l’interview accordée à Ilboursa.com, Karim Ammar a indiqué que PGH envisageait également d’investir dans le secteur de l’éducation et des énergies renouvelables.

PGH prévoit un chiffre d’affaires de 1,65 milliard de dinars pour 2015 (+ 7,7 % sur un an) et de 1,757 milliards de dinars en 2016 (+6,48 %).

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte