Assurances

Wafa Assurance persiste en Côte d’Ivoire

Wafa Assurance Vie Cmaeroun pourra compter sur le réseau de SCB Cameroun, filiale bancaire locale de sa maison-mère. © DR

Après une première tentative d’implantation avortée, en 2013, Wafa Assurance reste décidé à s’installer sur le marché ivoirien. Le marocain a signé une convention de déploiement dans le pays à travers deux filiales dans les branches vie et non-vie. Une première étape.

Ramses Arroub l’avait tenté, Ali Harraj le concrétisera-t-il ? Wafa Assurance poursuit son projet d’implantation en Côte d’Ivoire. En 2012, la filiale du groupe bancaire marocain Attijariwafa Bank s’y était déjà essayé, se portant candidate au rachat de 75 % de Solidarité africaine d’assurances (Safa). L’acquisition avait pourtant due être interrompue, début août 2013, à la suite d’un incendie survenu dans les locaux de l’assureur ivoirien entraînant des dégâts irréversibles et la perte perte d’importants dossiers de sinistres.

Convention

Malgré ce revers, Wafa Assurance reste décidé à tenter l’expérience à nouveau. En marge de la visite du roi Mohammed VI, à Abidjan, au début de ce mois, « une convention de déploiement des activités d’assurance en Côte d’Ivoire à travers Wafa Assurance Côte d’Ivoire et Wafa Assurance Vie Côte d’Ivoire » a été signée entre Nialé Kaba, ministre auprès du 1er Ministre en charge de l’Économie et des Finances et Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, indique un communiqué du groupe marocain.

Une première étape dans la voie d’une installation sur le marché ivoirien, dont les modalités et le calendrier n’ont pas encore été communiqués.

Attijariwafa Bank qui, durant le périple ivoirien de Mohammed VI, a signé un accord devant porter à 75 % sa participation dans la Société ivoirienne de banques, ambitionne à terme de « contribuer activement au renforcement de la couverture de la population et des entreprises ivoiriennes et plus globalement du marché de l’assurance en Côte d’Ivoire ».

Résultats

Wafa Assurance, déjà présent en Tunisie, s’est installé l’an dernier au Cameroun et au Sénégal. En 2014, l’assureur a enregistré un chiffre d’affaires de 6,078 milliards de dirhams (556 millions d’euros), en hausse de 5,9 % sur un an, franchissant « pour la première fois le palier de 6 milliards de dirhams dans un contexte de marché très concurrentiel », a rappelé sa direction dans un communiqué.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte