Sécurité

Tunisie : trois gendarmes et un jihadiste armé tués

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 22 septembre 2015 à 14h42
Fadel Senna/AFP

Fadel Senna/AFP © La police tunisienne devant un bureau de vote à Beja, avant l'élection présidentielle de novembre 2014.

Ils ont été tués dans des échanges de tirs près de Sidi Bouzid, dans le centre-ouest du pays.

Trois agents tunisiens de la Garde nationale et un jihadiste présumé ont été tués dans des échanges de tirs à Sidi Ali Ben Aoun, près de Sidi Bouzid dans le centre-ouest du pays, a indiqué lundi le ministère de l’Intérieur.

« La Garde nationale a voulu tendre aujourd’hui à l’aube une embuscade à deux terroristes à moto à Sidi Ali Ben Aoun à la suite de l’obtention d’informations que (les suspects) allaient mener une opération. Dans un premier temps, deux agents ont été tués », a indiqué le porte-parole du ministère Mohamed Ali Aroui. En prenant la fuite, les suspects ont ensuite tué un troisième agent qui se rendait à son travail, a expliqué la même source.

Une unité d’élite de la gendarmerie les a ensuite pris en chasse. « L’un des deux terroristes a été exterminé, le deuxième a été blessé et arrêté. Il est dans un état grave », a indiqué le porte-parole du ministère.

La Tunisie confrontée aux groupes jihadistes

Depuis la révolution de janvier 2011, la Tunisie est confrontée  à l’essor de groupes armés jihadistes. Les heurts entre hommes armés et forces de l’ordre se sont multipliés depuis, sans que les autorités ne parviennent à neutraliser ces groupes, malgré des centaines d’arrestations.

Plus d’une soixantaine de militaires et policiers ont été tués dans des affrontements ou par des engins explosifs depuis 2011, en particulier dans les régions proches de la frontière algérienne.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer