Energie

Hydrocarbures : Petroci se relance à l’international

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 septembre 2015 à 14h40
Champ petrolier offshore.

Champ petrolier offshore. © Renaud Van der Meeren pour les Éditions du Jaguar

La Société nationale d’opérations pétrolières de la Côte d’Ivoire (Petroci) a décidé de réactiver tous ses projets situés hors des frontières ivoiriennes.

Selon nos informations, Jérôme Koko, le directeur général de la Société nationale des pétroles du Congo (SNPC), a dépêché fin mai à Abidjan deux experts pour des séances de travail avec la Petroci.

Objectif de cette rencontre : discuter de la relance de la production sur le champ pétrolier Mengo-Kundji-Bindi (MKB), situé au large de Pointe-Noire, dans lequel la société publique ivoirienne détient 20 %. MKB est un ancien champ du groupe français Elf, l’ancêtre du géant Total.

Daniel Gnangni, le directeur général de Petroci, souhaite aussi poursuivre les travaux d’exploration sur le Block 50, situé dans le golfe d’Oman, et détenu par Rex International Holding (à 64 %) et par Petroci (à 36 %).

Restructuration

Pendant ce temps, en Côte d’Ivoire, la société nationale est en train de finaliser la restructuration de sa filiale commune avec le belge Sea-Invest, qui sera consacrée aux services et à la logistique pétrolière.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte