Racisme

États-Unis : Michelle Obama fait un discours sur la discrimination raciale devant des élèves à Chicago

| Par
Mis à jour le 11 juin 2015 à 15h24
Michelle Obama livre un discours lors d’une cérémonie de remise des diplômes au King College Prep de Chicago.

Michelle Obama livre un discours lors d'une cérémonie de remise des diplômes au King College Prep de Chicago. © Christian K Lee/AP/SIPA

À moins de deux ans de son départ de la Maison Blanche, Michelle Obama a partagé son expérience personnelle en tant qu’Africaine-Américaine devenue Première dame des États-Unis, mardi, lors d’une cérémonie de remise des diplômes dans un lycée de Chicago.

Pour Michelle Obama, c’était comme un retour à la maison. Devant les finissants du King College Prep de Chicago, « la première Première dame noire » des États-Unis a voulu raconter « la vraie histoire » au sujet du « South Side » de Chicago, où elle a grandi dans une communauté Africaine-Américaine.

« Je comprends les difficultés auxquelles vous faites face, pourquoi vous empruntez des détours pour éviter les gangs de rue ; comment vous vous efforcez de vous concentrer sur vos devoirs à la maison quand il y a trop de bruit; comment vous êtes solidaires quand votre famille a du mal à joindre les deux bouts… Mais encore plus important, je connais la force de cette communauté », a déclaré Michelle Obama dans un discours empreint de franchise et d’espoir lors de la cérémonie de diplomation, mardi 9 juin 2015.

« Peut-être avez-vous plus de cicatrices que les autres jeunes ? »

Michelle Obama a rendu hommage à Hadiya Pendleton, une étudiante du collège tuée par balle par erreur en janvier 2013 par des membres d’un gang de rue dans un parc de Washington D.C. Ébranlée par la mort de l’adolescente de 15 ans qui avait participé la semaine précédente à la cérémonie d’inauguration de Barack Obama, la Première dame avait prononcé un discours lors de ses funérailles, rappelle le Daily Mail.

« Je sais que vous pensez à Hadiya en ce moment et ressentez un vide dans vos coeurs », a dit Michelle Obama, émotive, devant une chaise décorée en la mémoire de l’étudiante qui aurait reçu son diplôme cette année. « Peut-être avez-vous plus de cicatrices que les autres jeunes », lâche-t-elle en évoquant les difficultés auxquelles fait face la jeunesse africaine-américaine aux États-Unis.

Tout au long de son allocution, elle a encouragé les jeunes à ne pas baisser les bras devant les préjugés, les difficultés économiques et la violence qu’ils rencontreront sur leur route. Michelle Obama voulu leur partager les leçons de vie qu’elle a elle-même tirées de son éducation et de son parcours personnel.

« Réécrire l’histoire des Africains-Américains »

Ce n’est pas la première fois que l’épouse de Barack Obama tient ce discours mais il résonne encore davantage dans le contexte miné par les tensions raciales aux États-Unis. Si Michelle Obama a ouvert une fenêtre sur son passé mardi soir à Chicago, elle a aussi ouvert une fenêtre sur sa vie en tant que Première dame. Vivre à la Maison Blanche n’efface pas le poids de la discrimination raciale que le couple Obama porte encore sur ses épaules, rapporte le New York Times. Des insultes et des caricatures à l’endroit de son mari l’empêchent parfois de dormir, a-t-elle raconté. « C’est un fardeau que le Président Barack Obama et moi portons fièrement chaque jour à la Maison Blanche », explique-t-elle en soulignant ressentir « la responsabilité de réécrire l’histoire des Africains-Américains ».

Le mois dernier, lors d’une autre cérémonie de graduation, elle avait confié avec candeur les peurs et les fausses perceptions qu’elle a suscitées en raison de la couleur de sa peau lors de la campagne de son mari en 2008. « Pour être tout à fait honnête, ça m’a ébranlée », avait confié celle qui affirme n’avoir jamais convoité le rôle de Première dame des États-Unis.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer