Transports

Algérie-France : qui en veut à Aigle Azur ?

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 septembre 2015 à 14h40
Aigle Azur est une compagnie aérienne française du groupe GoFast.

Aigle Azur est une compagnie aérienne française du groupe GoFast. © DR

Les autorités algériennes s’obstinent à empêcher la compagnie aérienne française Aigle Azur de rapatrier 35 millions d’euros réalisés dans le pays d’Afrique du Nord. Explications.

Au mépris de l’accord bilatéral sur le transport aérien conclu en février 2006, la Banque d’Algérie s’oppose obstinément à ce que la compagnie française Aigle Azur rapatrie 35 millions d’euros représentant une partie de ses ventes de billets en Algérie. En dépit de l’engagement maintes fois réitéré des autorités algériennes de régler le problème, ainsi que des interventions de plusieurs ministres français auprès de leurs collègues algériens, la trésorerie d’Aigle Azur reste bloquée depuis… 2002.

Confronté à la même situation, Air France avait en revanche été autorisé, fin 2014, à rapatrier plusieurs millions d’euros. À titre de comparaison, Air Algérie a été autorisé au cours des deux dernières années à rapatrier près de 90 millions d’euros d’excédents de recettes.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer