Immigration

Tunisie : nouveau drame de l’immigration évité au large de Ben Guerdane

| Par Jeune Afrique avec AFP
Des débris d’un bateau de migrants sur les côtes de Ben Guerdane, dans le sud-est de la Tunisie, le 29 août 2014.

Des débris d'un bateau de migrants sur les côtes de Ben Guerdane, dans le sud-est de la Tunisie, le 29 août 2014. © AFP/F Nasri

356 personnes, dont un bébé de deux mois, ont été secourues mercredi par l’armée tunisienne.

Ces 356 migrants, essentiellement des Africains, qui tentaient de rallier illégalement l’île italienne de Lampedusa, « ont été secourus il y a deux heures par l’armée tunisienne. Ils sont maintenant au port de Ben Guerdane », a déclaré mercredi 10 juin, en début d’après-midi, Ammara Lamloum, un responsable du Croissant-Rouge.

Quatre migrants, dont une femme enceinte, ont été transférés à l’hôpital, tandis que les autres sont en bonne santé, a-t-il ajouté. Selon la même source, 38 femmes et sept enfants se trouvaient sur l’embarcation.

Flux de migrants

Les migrants, parmi lesquels figurent notamment des Soudanais, des Marocains, des Égyptiens, des Maliens, des Syriens et des Pakistanais, ont tenté de rejoindre l’Italie depuis la Libye à bord d’une embarcation de fortune, mais à la suite d’une panne ils ont dérivé au large de la Tunisie, a expliqué le responsable de la Croix Rouge.

Les autorités tunisiennes font face à un flux de migrants africains fuyant la Libye et tentant de rallier l’Europe. Plus de 300 migrants africains ont été secourus en avril au large de Zarzis (Sud) et 169 autres courant mars, selon le Croissant Rouge.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer