BTP & Infrastructures

Ciments : PPC débarque au Rwanda

Les revenus de PPC ont atteint 651 millions d'euros en 2012.

Les revenus de PPC ont atteint 651 millions d'euros en 2012. © PPC

Le cimentier sud-africain, leader du secteur en Afrique Australe, vient de racheter 51% du rwandais Cimerwa. Objectif : s’appuyer sur cette implantation pour conquérir la région des Grands Lacs où la demande de ciment devrait fortement augmenter au cours de la prochaine décennie.   

Le cimentier rwandais, Cimerwa passe sous pavillon sud-africain. PPC Ltd ex Pretoria Portland Cement) qui domine déjà le marché d’Afrique australe vient de s’offrir 51% du capital de Cimerwa pour un montant de 69,4 millions de dollars. PPC Ltd entend grâce à cette nouvelle acquisition pénétrer progressivement la région des Grands Lacs où les perspectives sont plutôt bonnes. D’après les prévisions, la demande de ciment dans la sous- région devrait augmenter de 1 millions de tonnes  au cours de la prochaines décennie. Dans un communiqué conjoint, le directeur général de PPC indique que « cette opération est une étape supplémentaire dans notre volonté de renforcer notre présence en Afrique sub-saharienne… L’usine de la Cimerwa est située dans une région certes difficile, mais très stratégique pour les marchés d’Afrique de l’Est et centrale qui ne dispose pas actuellement d’importantes capacités de production de ciment. » 

Éthiopie et RD Congo

Cimerwa produit en moyenne 100 000 tonnes par an (pour un marché estimé à 350 000 tonnes), mais construit actuellement une unité de 600 000 tonnes par an qui entrera en service en 2014. Le cimentier rwandais finalise d’ailleurs un prêt de 104 millions de dollars pour financer ce projet d’expansion. Leader en Afrique australe, le sud-africain PPC a une capacité de production estimée à quelque huit millions de tonnes de ciment par an et ses revenus ont atteint 7,35 milliards de rands (environ 651 millions d’euros) en 2012. Doté d’unités de production en Afrique du Sud, au Zimbabwe et au Botswana, il s’est lancé dans une véritable politique de développement plus au Nord. Outre l’opération rwandaise, PPC a acquis mi 2012 27% du cimentier éthiopien Habesha Cement. Il a en revanche perdu la privatisation de la Cimenterie nationale (Cinat) en RD Congo, remportée en juillet dernier par Nova Cimangola. Le pays d’Afrique centrale figure tout de même toujours parmi ses priorités. En attendant, à plus long terme, d’attaquer le Golfe de Guinée.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte