Société

Algérie : Aqmi revendique deux attentats

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 09 juin 2015 à 07h13
Des forces de sécurité algérienne, en 2014.

Des forces de sécurité algérienne, en 2014. © Farouk Batiche/AFP

Les deux attentats revendiqués dimanche par Aqmi ont eu lieu dans la région de Batna, dans l’est de l’Algérie.

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué dimanche un attentat qui avait provoqué la mort d’un colonel de l’armée, jeudi 4 juin à Batna, selon le centre de surveillance des sites jihadistes SITE.

Dans un message diffusé sur Twitter, la branche maghrébine d’Al-Qaïda s’est déclarée responsable de l’explosion d’une bombe qui a visé un véhicule militaire dans les environs de la ville de Batna, dans l’est de l’Algérie, « tuant un colonel et blessant sérieusement deux autres officiers ».

Un autre attentat revendiqué à Batna

La presse algérienne avait rapporté samedi qu’un colonel de l’armée avait été tué et son adjoint blessé dans l’explosion d’une bombe artisanale lors d’une opération de ratissage d’une zone montagneuse dans la région de Batna. Cette information n’a pas été confirmée de source officielle.

Selon SITE, Aqmi a également revendiqué dimanche une attaque meurtrière qui avait eu lieu en mai dernier dans cette même région. L’attentat avait tué quatre gardes communaux, un corps de sécurité crée en 1994 pour lutter contre les groupes armés islamistes.

>> Lire aussi : Ramtane Lamamra : il ne reste en Algérie « que des résidus de terrorisme »

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer