Banque

La Société ivoirienne de banque va rejoindre la BRVM

Signature de l'accord de cession à Attijariwafa Bank des parts de la Côte d'Ivoire dans la Société ivoirienne de banque, le mardi 02 juin 2015 au Palais de la présidence à Abidjan. © Attijariwafa Bank

La Côte d'Ivoire a officiellement cédé 39 % de ses parts dans la Société ivoirienne de banque à Attijariwafa Bank. Le groupe marocain s'est engagé à placer 12 % du capital du cinquième établissement bancaire ivoirien à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), dans un délai maximum de deux ans.

Après l’avoir annoncé en mars puis autorisé par un décret signé le 08 avril dernier, le gouvernement ivoirien vient officiellement de céder 39 % sur un total de 49 % de sa participation dans la Société ivoirienne de banque (SIB) au groupe marocain Attijariwafa Bank. L’accord de cession a été signé le mardi 02 juin au Palais de la présidence de la Côte d’Ivoire, entre Kaba Nialé, ministre auprès du premier Ministre chargée l’Économie et des Finances, et Mohamed El Kettani, président d’Attijariwafa bank, en présence du roi Mohammed VI et du président Alassane Ouattara.

Dans le cadre de cette cession, qui intervient après plus de trois ans de négociations, Attijariwafa s’engage à introduire à la Bourse régionale des valeurs mobilières 12 % du capital de la SIB et à en céder 3 % au personnel de la Banque dans un délai maximum de deux ans. À terme, le groupe bancaire marocain devrait conserver 24 % des parts cédés par l’État, portant sa participation finale à 75 % du capital de la SIB.

Autorisation

L’État ivoirien, qui ne détient désormais que 10 % du capital de la SIB, compte en conserver à terme seulement 5 %, le reliquat devant revenir à un acteur institutionnel ivoirien dont l’identité n’a pas été révélée. Ces transactions sont soumises à l’accord de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de la Commission bancaire de l’UMOA.

SIB est la cinquième banque de Côte d’Ivoire avec un total de bilan de 500 milliards de F CFA (763 millions d’euros) en 2014.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte