Racisme

États-Unis : la photo de policiers posant avec un homme noir déguisé en trophée de chasse fait scandale

| Par
Des policiers posent avec un homme déguisé en trophée de chasse.

Des policiers posent avec un homme déguisé en trophée de chasse. © Publiée par le Chicago Sun Times

Une photo montrant deux policiers tout sourire posant avec un Africain-Américain déguisé en trophée de chasse soulève l’indignation aux États-Unis, dans un contexte miné par les tensions raciales et les nombreuses bavures policières.

Une image vaut mille mots. Celle de deux policiers blancs posant fièrement, armes de chasse à la main, avec un Noir portant des bois de cerf sur la tête fait scandale à Chicago, aux États-Unis. Cette photo, rendue publique le 26 mai par le juge du comté de Cook, a été publiée par le Chicago Sun Times. Il n’en fallait pas plus pour attiser les tensions déjà vives entre policiers blancs et citoyens noirs.

Cette image choquante montre les policiers Timothy McDermott (à droite sur la photo) et Jerome Finnigan (à gauche) accompagné d’un Africain-Américain dont l’identité est inconnue, selon le département de police de Chicago. La photo n’est pas récente : elle aurait été prise entre 1999 et 2003 mais transmise seulement aux autorités fédérales en 2013.

Traiter un Africain-Américain comme "un animal chassé"

Cette photo a coûté l’emploi au policier McDermott l’an dernier. Le conseil de police, dans un vote à 5 contre 4, a choisi de le licencier : "traiter un Africain-Américain pas comme un être humain mais comme un animal chassé est honteux et choque la conscience".

Pour défendre le policier Timothy McDermott, son avocat a mis l’emphase sur le caractère flou des circonstances de cette photo. "Qu’est-ce qui nous dit que cet individu n’était pas déguisé en renne pour un spectacle de Noël et qu’il n’avait pas enlevé son costume ?", a plaidé Daniel Herbert. Interrogé par les autorités fédérales, le policier a admis qu’il s’agissait d’une "erreur de jeunesse". Selon ses dires, il n’aurait fait qu’obtempérer à la demande de son collègue qui souhaitait immortaliser le moment.

Quant à l’agent Finnigan, il avait déjà été licencié cinq ans plus tôt après avoir été condamné à douze ans de prison pour, entre autres, vol et invasion de domicile. 

>> Lire : États-Unis : ville noir, pouvoir blanc

Scandales à répétition

Le chef de la police, Garry McCarthy, a qualifé la photo de "dégoûtante" avant d’ajouter que les "comportements de ces deux policiers n’ont ni leur place au sein du département de police ni dans notre société".

Cette photo n’a rien pour redorer le blason d’un département de police aux prises avec de nombreux scandales. En février dernier,  The Guardian a révélé l’existence d’une prison secrète de la police de Chicago où les détenus étaient interrogés illégalement, maltraités et violés. Cette prison aurait vu défiler de nombreux citoyens américains, "le plus souvent pauvres, noirs ou basanés", écrit le quotidien.

>> Lire aussi : Retour sur les destins brisés de neuf Africains-Américains aux États-Unis

 

 

 

 

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer