Politique

Sénégal : inculpé dans une affaire de faux billets, le chanteur Thione Seck se dit victime

Le chanteur Thione Seck (g), au côté de Youssou N'dour. © AFP

Le chanteur sénégalais Thione Seck a été écroué mardi soir à Dakar après avoir été inculpé de tentative d'escroquerie et blanchiment d'argent dans le cadre d'une enquête sur des faux billets. Des accusations qu'il rejette en bloc. Explications.

Que lui reproche-t-on ?

Thione Seck, 60 ans, a été arrêté le 27 mai au soir à son domicile de Dakar par la gendarmerie et placé en garde à vue à la suite d’une enquête sur d’importantes transactions en devises étrangères impliquant son entourage professionnel et familial. La presse a fait état de la découverte dans sa maison de fortes sommes en faux billets d’euros et de dollars.

Il a été présenté mardi 2 juin à un juge, qui l’a inculpé de détention de signes monétaires, tentative d’escroquerie, association de malfaiteurs et blanchiment d’argent, et l’a placé sous mandat de dépôt, a affirmé Me Ousmane Sèye, coordonnateur des avocats de sa défense. Il a été conduit à la prison centrale de Dakar. Dans son procès-verbal de perquisition, la gendarmerie a dit avoir saisi au domicile du chanteur du "papier vert" estimé à un million d’euros, soit près de 656 millions de FCFA, selon l’avocat.

D’après le journal Le Quotidien, le chanteur s’est retrouvé mêlé à cette enquête en cours depuis de longs mois, visant des suspects de blanchiment d’argent, dont un homme présenté comme un des cerveaux supposés de l’opération et qui a également été arrêté le 27 mai. Lors d’une perquisition au domicile de ce suspect, les gendarmes ont retrouvé toute une industrie de fabrication de fausse monnaie, a révélé Le Quotidien dans son édition de lundi.

Que répond Thione Seck ?

Devant le juge, le chanteur a tout démenti et s’est à son tour constitué partie civile, selon Me Sèye. "Il a porté plainte pour s’être lui-même fait escroquer de 85 millions de FCFA (près de 130 000 euros) par un des suspects de l’enquête", ajoute la défense.

Thione Seck aurait été approché par un Gambien qui lui aurait proposé une tournée de plusieurs dates en Afrique. L’homme lui aurait apporté de l’argent en liquide, en euros et dollars, au titre d’avance, avant même la signature d’un contrat.

Sollicité par le Gambien qui souhaitait régler des dépenses urgentes, Thione Seck lui aurait ensuite remis 85 millions de Francs CFA. L’homme, une des cibles de la plainte de M. Seck et identifié par la défense comme Joachim Cissé, est en fuite, d’après les avocats. Le chanteur, lui, est serein et a accueilli tous ces développements avec foi, explique Me Sèye, qui a rejeté les différents montants avancés dans la presse comme retrouvées au domicile du chanteur, allant de 6,5 milliards à 42 milliards de FCFA.

(Avec AFP)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte