Communication & Médias

Summview met la TV dans la poche des Ivoiriens

| Par
Summview et MTN proposent un bouquet aux abonnés en Côte d’Ivoire. DR

Summview et MTN proposent un bouquet aux abonnés en Côte d'Ivoire. DR ©

La startup française, spécialisée dans la diffusion de télévision en ligne, mise sur l’explosion de l’Internet mobile sur le continent. Son partenariat avec MTN en Côte d’Ivoire pourrait devenir sa meilleure vitrine.

« La vidéo est l’un des principaux moteurs de croissance de la consommation de data. Si le clip chanteur coréen Psy est devenu un phénomène mondial avec son titre Gangnam Style – vu plus de 2,3 milliards de fois sur Youtube – , c’est avant tout grâce à Internet. Il n’y a pas de raison que l’Afrique fasse exception « , estime Denis Pagnac. Le fondateur de Summview, une startup française, spécialisée dans la diffusion de télévision en ligne, fait encore partie des pionniers dans ce domaine sur le continent où n’officient quelques sociétés comme les indiens Spice et Comviva, ou le français Digital Virgo.

Demande

En mars dernier, MTN Côte d’Ivoire a lancé en partenariat avec sa société une offre de télévision et de vidéo à la demande (VOD). En 2014, il avait déjà conçu l’application de Moov, filiale de Maroc Télécom, toujours en Côte d’Ivoire. Selon Denis Pagnac, la particularité de Summview est d’apporter à la fois la tête de réseau, qui permet de récupérer les signaux des chaînes, d’assurer la diffusion en streaming, mais aussi de concevoir l’application sur laquelle les programmes seront regardés.

« La difficulté en Afrique, ce n’est pas le débit – 250 ko par seconde suffisent – mais l’instabilité du réseau » explique cet ancien ingénieur d’Alcatel, qui en 2008 a réalisé, au sein de la startup Mobiclip, la première diffusion au monde d’une chaîne de TV en streaming.

En France, Summview a depuis officié pour les chaînes Paramount, Trace ou encore la radio RFI. La startup a aussi créé l’application de la chaîne nigériane Ebony life TV, présentée lors du Discop (salon consacré à la production et à la distribution audiovisuelle), qui se tient actuellement à Abidjan. Mais le bouquet Multichoice, son distributeur en Afrique, a obtenu qu’elle ne soit utilisable qu’hors du continent. « On sent une certaine crainte de la part des diffuseurs vis-à-vis de ce nouveau mode de consommation », analyse Denis Pagnac.

Facturation

En Côte d’Ivoire, MTN, en partenariat avec Summview, propose à ses abonnés un bouquet composé de Trace, France 24, TV5 monde, Piwi, BeBlack et Al Jazeera. La VOD devrait être mise en place prochainement, MTN ayant déjà acquis des programmes comme la mini-série ivoirienne ‘Les leçons de la vie ». « Sur les 8 millions d’abonnés de l’opérateur, entre 1 et 1,5 million utilisent la data. L’objectif est d’en capter 20 à 30% », indique Denis Pagnac.

D’abord gratuite, l’offre est devenu payante début mai (515 F CFA la journée, 5 150 F CFA le mois) grâce à une interconnexion avec la plateforme de facturation de MTN. Ces revenus seront partagés à égalité avec l’opérateur. Avec une dizaine de projets similaires en cours de signature sur le continent, Summview espère prochainement monter en puissance en levant 1 à 2 millions d’euros.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer