Energie

Hydrocarbures : Sonatrach et Petrovietnam renforcent leur coopération

| Par Jeune Afrique
Sonatrach, PetroVietnam et PTTEP-Algeria ont investi près de 1 milliard de dollars pour le développement du gisement de Bir Sebaa, en Algérie.

Sonatrach, PetroVietnam et PTTEP-Algeria ont investi près de 1 milliard de dollars pour le développement du gisement de Bir Sebaa, en Algérie. © J.F. Rollinger pour J.A.

Sonatrach et Petrovietnam ont signé un mémorandum d’entente portant sur le renforcement de leur coopération pour la recherche et l’exploitation d’hydrocarbures en Algérie, au Vietnam et dans des pays tiers.

Le mémorandum prévoit la participation de Sonatrach dans l’activité pétrolière au Vietnam en amont et en aval, tandis que Petrovietnam pourra contribuer dans le développement de nouveaux champs de pétrole, selon le communiqué diffusé par l’agence APS.

Il s’agit notamment du gisement Bir Sebaa dans la wilaya (préfecture) de Ouargla dans le sud algérien, opéré par un groupement mixte entre les deux groupes et Petroleum authority of Thailand (PTTEP-Algeria) depuis 2003. Les deux parties veulent également coopérer dans le domaine du Gaz naturel liquéfié (GNL). Sonatrach et Petrovietnam veulent aussi créer une co-entreprise dédiée aux services pétroliers notamment en matière d’engineering.

Bir Sebaa

Les deux groupes ont par ailleurs annoncé que la première extraction de pétrole du sous-sol de Bir Sebaa (130 km au nord-est de Hassi Messaoud) sera effectuée vers la mi-juillet. Après deux mois de tests techniques, le gisement de Bir Sebaa sera mis en exploitation avec une capacité de production de 20 000 barils par jour (b/j). Le groupement algéro-vietnamien envisage d’augmenter cette capacité à 40 000 b/j à l’horizon 2019, grâce notamment au renforcement des équipements et installations industrielles sur ce champ qui comprend neuf puits de pétrole.

Les investissements consentis dans le cadre de développement de ce gisement ont atteint, jusque-là, près de 1 milliard de dollars, répartis entre Petrovietnam (40 %), PTTEP-Algeria (35 %) et Sonatrach (25 %), indique la même source.

Sociétés mixtes

Dans ce mémorandum, ces deux compagnies pétrolières ont affiché leur volonté de poursuivre et d’approfondir leur coopération en Algérie, au Vietnam et dans des pays tiers à travers, notamment, la création de sociétés mixtes pour la recherche et l’exploitation des hydrocarbures.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer