Santé

RDC : le Pr. Muyembe récompensé en France pour ses travaux sur le virus Ebola

Le Pr. Muyembe est virologue à l'institut nationale de recherche biomédicale en RDC. © Monusco

La Fondation Christophe et Rodolphe Mérieux a attribué mardi un prix au virologue congolais Jean-Jacques Muyembe. Une distinction pour récompenser ses recherches sur le virus Ebola qui ont permis la mise au point de mesures de contrôles de la maladie.

L’Institut de France a annoncé le 27 mai l’attribution du prix Christophe Mérieux 2015, doté de 500 000 euros, au professeur Jean-Jacques Muyembe, un médecin congolais, pour encourager ses recherches sur Ebola. Le prix sera remis le 3 juin à l’Institut de France, à Paris.

"Nous sommes très fiers de ce prix remporté par notre compatriote, qui a consacré tant d’années à la lutte contre le virus Ebola. En fait, c’est lui le découvreur du virus, lui qui a permis à notre pays d’avancer dans la lutte. (…) Ce prix est largement mérité", a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais.

Le Pr. Muyembe, actuellement directeur général de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) de Kinshasa, a contribué à la découverte de la fièvre hémorragique à virus Ebola (FHVE) et avait été le premier chercheur à se rendre sur le site de la toute première épidémie, qui a eu lieu en 1976 à Yambuku, en RDC.

Afin de préciser l’étiologie de cette maladie, il avait ramené avec lui à Kinshasa une infirmière fiévreuse, dont le sang lui avait permis d’identifier le nouveau virus à l’Institut de médecine tropicale d’Anvers, en Belgique. Il a par la suite entrepris des recherches épidémiologiques et virologiques qui ont débouché sur la mise au point de mesures de contrôle d’Ebola utilisées pour la gestion des épidémies en Afrique.

>> Lire aussi Ebola : vrai ou faux, six questions sur un sérum "miracle"

Expertise internationale

L’Institut de France a indiqué que le Pr. Muyembe a été l’un des premiers à expérimenter la transfusion du sang de convalescents d’Ebola sur huit malades, ce qui lui a permis de mettre en place "les prémices d’une sérothérapie anti-Ebola actuellement en développement".

La dernière épidémie d’Ebola en RDC, la septième de son histoire, a duré de fin août à mi-novembre 2014 et a fait officiellement 49 morts dans une région enclavée de la province de l’Équateur (nord-ouest), en pleine forêt équatoriale, dans le district de Boende (800 km au nord-est de Kinshasa).

Lors de cette épidémie, le "Dr Muyembe, grâce aux connaissances accumulées ici, nous a épargné une véritable hécatombe", a souligné Lambert Mende.

Il a par ailleurs rappelé que le spécialiste avait aussi apporté son "expertise" en Afrique de l’Ouest quand faisait rage l’épidémie d’Ebola qui a commencé en janvier 2014, faisant plus de 11 000 morts, selon un bilan publié le 26 mai.

>> Voir aussi : Ebola et l’Afrique, près de 40 ans d’épidémies

(Avec AFP)

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte