Politique

L’EI prend le contrôle d’un poste-frontière irakien avec la Syrie

 Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont pris dimanche un poste-frontière irakien avec la Syrie après le retrait des forces gouvernementales, ont rapporté un officier de police et un reponsable provincial.  

Par
Mis à jour le 24 mai 2015 à 12:43

Un drapeau de l’organisation jihadiste Etat islamique le 11 septembre 2014 à Rashad en Irak. © AFP

"Daech (acronyme arabe pour l’Etat islamique) a pris ce matin le contrôle d’al-Walid, un point de passage entre l’Irak et la Syrie après le retrait de l’armée et des gardes-frontières", a déclaré un colonel de la police.

L’EI avait déjà capturé vendredi celui de Tanaf, le poste-frontière côté syrien, privant ainsi le régime de Bachar al-Assad de tout point de contrôle le long de ses frontières terrestres à l’exception de ceux avec le Liban.

Les forces gouvernementales irakiennes stationnées à al-Walid se sont repliées temporairement vers Trebil,le poste-frontière avec la Jordanie, selon l’officier de police.

Les jihadistes de l’EI s’étaient emparés l’an dernier d’un autre poste-frontière entre la province sunnite d’al-Anbar et la Syrie tandis qu’un autre point de passage entre les deux pays est contrôlé par les forces kurdes.

Un responsable à la frontière irakienne a confirmé le retrait des froces gouvernementales d’al-Walid. "Il n’y a plus de militaires pour assurer la sécurité du poste-frontière", a précisé Saad Jassem, en ajoutant que l’EI contrôlait à présent les deux côtés de la frontière.