Politique

Corruption au Bénin : quand Rosine Soglo sort l’artillerie lourde

| Par Jeune Afrique
Rosine (g) et Nicéphore Soglo, ancien couple présidentiel béninois.

Rosine (g) et Nicéphore Soglo, ancien couple présidentiel béninois. © Valentin Salako pour J.A.

L’investiture des députés de la septième législature s’est déroulée samedi au siège du Parlement béninois, à Porto-Novo, capitale officielle du pays. L’évènement a été marqué par un réquisitoire en règle de la doyenne et ancienne première dame Rosine Soglo contre les « fossoyeurs de l’économie » présents dans l’hémicycle.

Rosine Soglo (81 ans) est un dinosaure de la vie politique béninoise. Première dame de 1991 à 1996, elle a fondé le parti Renaissance du Bénin. Lunettes noires fixées en permanence, signe visible de la cécité dont elle est soufre, la doyenne d’âge de la septième législature s’est livrée lors de son discours inaugural à une attaque en règle contre certains députés de la mouvance présidentielle, qu’elle qualifie de « fossoyeurs de l’économie ».

« Je voudrais dire ceci, que nous sommes la deuxième institution de la République. Et pour cela, je voudrais que nous respections cette auguste Assemblée, cette auguste institution. Il me serait désagréable de savoir que parmi nous se cachent, comme dans des repères, des gens qui ne sont pas catholiques, qui ont des cadavres dans leur placard et qui sont ici, alors qu’ils sont des fossoyeurs de l’économie nationale », a-t-elle notamment déclaré.

 

Présent au sein de l’hémicycle, l’ex-ministre de l’Énergie et de l’Eau, Barthélémy Kassa qui a quitté le gouvernement le 12 mai suite à une affaire de détournement de près de trois milliards de francs CFA d’aide destinée à un programme d’accès à l’eau potable, en a eu pour son compte. « On en a tellement eus – des scandales – qu’on ne sait plus où on en est. Le dernier, c’est la Hollande qui crie et qui veut s’en aller. On dit trois milliards par- ci, cinq milliards par- là. De quoi parlons-nous? C’est du Bénin ?… », a sermonné la doyenne d’âge qui préside le bureau provisoire de l’Assemblée nationale. 

>> Lire aussi Nicéphore et Rosine Soglo, politiquement vôtre

>> Lire aussi Bénin : le parti du président Boni Yayi en tête des législatives, mais pas majoritaire

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte