Politique

Mali : un blessé dans une attaque contre la Minusma à Bamako

Un gardien d’une résidence de la Minusma à Bamako a été blessé par balle, mercredi, par un homme armé qui a réussi à prendre la fuite, abandonnant sur place deux grenades non explosées.

Mis à jour le 20 mai 2015 à 15:45

Un soldat de la Minusma, sur la place de l’Indépendance, à Tombouctou, au Mali, le 8 avril. © Sébastien Rieussec/AFP

Selon la Minusma (la mission de l’ONU au Mali), un homme a attaqué mercredi 20 mai au matin, aux environs de 02h30 (locales et GMT), une de ses résidences dans le quartier de Faso Kanu, dans le sud-est de Bamako.

"Un homme armé a tenté de mette le feu à un véhicule de la Minusma garé devant la résidence de plusieurs personnels militaires de la Mission puis, avant de prendre la fuite, (il) a tiré sur le gardien qui a été blessé, sur la maison, ainsi que sur les voitures de la Minusma garées, toutes clairement identifiées ‘UN’ (Nations unies), causant des dommages matériels. (…) Le gardien a été transporté à un hôpital pour recevoir les soins nécessaires", a précisé la mission onusienne.

Deux mois après l’attentat de Bamako

Alertée, la police malienne s’est déployée sur les lieux avec la sécurité de la Minusma pour mener les investigations initiales. Une équipe du service anti-mines de la mission a été chargée de neutraliser deux grenades non explosées retrouvées sur place.

Cette attaque survient plus de deux mois après le premier attentat à Bamako contre des Occidentaux, qui a visé le 7 mars un bar très fréquenté par les locaux et les expatriés, faisant cinq morts : trois Maliens, un Français et un Belge. Cet assaut a été revendiqué par le groupe jihadiste Al-Mourabitoune de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar. Les forces maliennes ont, depuis, tué un suspect présenté comme un des auteurs de l’attaque.

(Avec AFP)