Économie

Le Maroc prévoit de construire un millier de km d’autoroutes

Le Maroc, qui compte déjà plus de 1 500 kilomètres d’autoroutes, prévoit de construire près d’un millier de km supplémentaires à partir de 2016, pour un coût d’au moins trois milliards d’euros.

Par
Mis à jour le 18 mai 2015 à 11:48

Vue de l’autoroute A3, qui relie Casablanca et rabat, au Maroc. © Maxim Massalitin/Wikimedia Commons

Un plan de création de « quatre nouveaux axes routiers » devant constituer le socle de la nouvelle « feuille de route attendue pour début 2016 » a été présenté ces derniers jours lors d’une « réunion stratégique » entre le ministère des Transports et des bureaux d’études, selon La Vie Eco.

D’un montant compris entre 31,5 et 44,5 milliards de dirhams (de 2,9 à 4 milliards d’euros), il concernera notamment la construction d’environ 400 km d’autoroute entre Safi, sur la côte Atlantique, et Beni Mellal (centre) via Marrakech, ville qui serait dotée d’un contournement est.

Une autre voie relierait Agadir, la grande station balnéaire, à Guelmim, aux portes du Sahara, soit quelque 200 km, d’après la même source.

Congestion

Le renforcement de l’axe Rabat-Casablanca (100 km), une région qui constitue le poumon économique du royaume, est également envisagé. L’autoroute actuelle dispose déjà de six voies, mais l’augmentation continue du trafic (plus de 50 000 véhicules par jour) « provoque une congestion ».

Un nouveau tronçon autoroutier doit être inauguré cette année, entre El Jadida et Safi (140 km). Les travaux ont toutefois pris plusieurs semaines – voire plusieurs mois – de retard, selon la presse locale.

Lire aussi :

Gare de Casa-Port : Arep crée une filiale au Maroc

Maroc : nouvelle impulsion pour le projet « Wessal Casablanca-Port »

Algérie – Maroc : le grand gâchis

Avec AFP