Société

« Strong Girl » : le clip de neuf chanteuses africaines pour l’émancipation des femmes

Par - Majda Abdellah
Mis à jour le 14 mai 2015 à 16:55

Neuf chanteuses africaines unissent leurs voix pour un clip en partenariat avec l’ONG ONE. « Strong Girl » : un hymne à l’émancipation des femmes.

Demander aux dirigeants du monde d’avoir le courage de défendre les droits des femmes et des filles du monde entier. C’est l’initiative initiée par l’association One et portée par neuf chanteuses africaines originaires de sept pays. La Kényane Victoria Kimani, la Tanzanienne Vanessa Mdee, la Gabonaise Arielle T, les Sud-Africaines Judith Sephuma et Blessing, les Nigérianes Waje et Yemi Alade, ainsi que la Zimbabwéenne Selmor Mtukudzi se sont réunies en Afrique du Sud pour enregistrer "Strong Girl", une chanson engagée pour les droits des femmes.

L’actrice nigérianne Omotola Jalade Ekeinde, star de Nollywood, les a rejoint pour le clip qui donne à voir des écolières et des jeunes femmes diplômées. Objectif : dénoncer l’inégalité hommes-femmes et appeller les dirigeants du monde à se concentrer sur les personnes les plus touchées par la pauvrété, c’est à dire les femmes.

Omotola Jalade Ekeinde participe au clip de campagne

L’actrice nigériane Omotola Jalade Ekeinde participe au clip de campagne. © Evan Agostini/AP/SIPA

Révéler le potentiel social, politique et économique des femmes

"Pendant trop longtemps, les voix des femmes et des filles africaines ont été réduites au silence. Mais avec cette chanson, ce ne sera pas possible de les mettre en sourdine", affirme Bono, le chanteur de U2 et cofondateur de One.

Mettant l’accent sur l’urgence d’agir en 2015, Roxane Philson, directrice marketing de ONE, explique : "Il est temps de se mobiliser pour les filles qui n’ont pas accès à l’éducation ou qui sont mariées de force, pour les mères qui risquent la mort si elles donnent la vie, pour les femmes qui ne sont pas autorisées à posséder les terres qu’elles cultivent."  

#Withstronggirls sur les réseaux sociaux   

De nombreuses personnalités soutiennent la campagne sur les réseaux sociaux via les hashtags #Withstronggirls et #pauvretesexiste. Parmi elles, le prix Nobel de la Paix 2014, Malala Yousafzai, la co-fondatrice du Huffington Post, Arianna Huffington, Shonda Rhimmes, scénariste des séries TV Grey’s Anatomy et Scandal, ou encore Dania Gurira, actrice principale de la série The Walking Dead. L’ensemble des photos de la campagne sont disponibles sur le site de l’ONG One.

>> Voir le clip Strong Girl