Politique

Égypte – Condamnation à mort de Morsi : Washington profondément préoccupé

Par
Mis à jour le 17 mai 2015 à 10:59

Les États-Unis ont exprimé dimanche leur profonde préoccupation après la condamnation à mort de l’ex-président égyptien Mohamed Morsi et de plus de 100 autres Égyptiens, a déclaré un diplomate américain.

"Nous nous sommes toujours élevés contre la pratique des procès de masse et des condamnations de masse, qui sont menés d’une manière qui est contraire aux obligations internationales de l’Égypte et au respect de la loi", a-t-il ajouté sous le couvert de l’anonymat.

Notant qu’il s’agissait d’une condamnation préliminaire, le diplomate a ajouté que "les États-Unis continueraient à insister sur la nécessité d’une procédure équitable et de procédures régulières judiciaires pour tous les Égyptiens dans l’intérêt de la justice".

L’ex-président Morsi et une centaine d’autres accusés pour des évasions de prison et des violences durant la révolte populaire de 2011 contre Hosni Moubarak ont été condamnés samedi en première instance.

Mohamed Badie condamné également à mort

Parmi les dizaines de personnes condamnés à la peine capitale, figure le guide suprême de la confrérie des Frères musulmans de M. Morsi, Mohamed Badie. Ces condamnations doivent encore recueillir l’avis, non contraignant, du mufti Égypte avant d’être confirmées ou infirmées le 2 juin.

M. Morsi avait été destitué par l’armée en 2013. Il doit encore être jugé dans deux autres procès, l’un pour outrage à magistrat et l’autre pour espionnage au profit du Qatar.