Économie

Coton : le Burkina vise une production de 800 000 tonnes

Par
Mis à jour le 12 mai 2015 à 17:20

Pour la campagne cotonnière 2015-2016, le Burkina Faso attend une production record de 800 000 tonnes. Afin de galvaniser les producteurs, le gouvernement a augmenté le prix d’achat du kilo de coton.

Face à la gronde de certains cotonculteurs qui menaçaient de boycotter la campagne 2015-2016 qui démarre bientôt – dans un contexte marqué par la baisse mondiale des cours du coton -le gouvernement burkinabè a pris les devants pour sécuriser la production et apaiser les tensions au sein d’une filière qui fait vivre au moins 3 millions de paysans.

Mesure phare : le prix d’achat du kilo croît de 10 F CFA pour atteindre 235 F CFA pour le coton-graine ‘premier choix’ et  210 F CFA pour le « second-choix », explique, dans un communiqué, l’Association interprofessionnelle du coton du Burkina (AICB), organe paritaire de gestion de la filière.

Enthousiasme

Toutefois, la subvention globale à la filière connaît une légère baisse à 7 milliards de F CFA (10,67 millions d’euros) contre 9,23 milliards de F CFA lors de la précédente campagne. Ce qui n’entame pas l’enthousiasme du directeur général de la Société des fibres et textiles (Sofitex), leader du secteur devant Fasocoton et Socoma.

« Nous avons sollicité l’appui du gouvernement pour accompagner la filière. Avec ce prix intéressant, je ne doute pas que l’objectif de 800 000 tonnes sera atteint avec une bonne pluviométrie », a indiqué Bernard Zougouri, qui a remplacé l’ex-ministre Jean-Paul Sawadogo à la tête de Sofitex fin février 2015.

L’entreprise burkinabè a conclu le 13 février dernier un accord de financement de 70 millions d’euros avec un pool bancaire international mené par Société générale en partenariat avec la Société financière internationale (SFI) pour le financement de la campagne 2014-2015, qui s’achève actuellement, avec une production estimée à 710 000 tonnes.

Par Nadoun Coulibaly, à Ouagadougou