Économie

Le 28 mai 2015, la BAD aura un nouveau président

Après deux mandats, le rwandais Donald Kaberuka cède sa place à la tête de la Banque africaine de développement. Huit candidats sont en lice. « Jeune Afrique » vous les fait découvrir.

Par
Mis à jour le 15 mars 2015 à 08:58

Le siège de la BAD, à Abidjan. © BAD

Qui sera le neuvième président de la Banque africaine de développement (BAD), principale institution multilatérale du continent et deuxième bailleur de fonds en Afrique derrière la Banque mondiale ? Le 28 mai, à Abidjan, lors des assemblées générales annuelles de cette institution, c’est au conseil des gouverneurs, présidé par l’Ivoirien Albert Mabri Toikeusse, que reviendra la difficile tâche de départager les 8 candidats déclarés (dont une femme).

En attendant, Jeune Afrique vous propose de mieux comprendre la bataille en cours et de rencontrer certains des candidats.

Ils sont candidats à la présidence de la BAD : 

Banque africaine de développement : huit prétendants pour un fauteuil

Bedoumra Kordjé : « La BAD doit prendre en compte les problèmes de sécurité »

Cristina Duarte : « Je connais aussi bien la banque que le monde du développement »

Akinwumi Adesina : « Je suis un maillon essentiel entre anglophones et francophones »

Donald Kaberuka, le jour d’après