Politique

Togo : cartographie électorale de la présidentielle du 25 avril

Faure Gnassingbé au lendemain de sa réélection.

Faure Gnassingbé au lendemain de sa réélection. © AFP

Proclamé vainqueur par la Cour constitutionnelle le 3 mai, Faure Gnassingbé a prêté serment le lendemain pour un troisième quinquennat à la tête du pays. Il a obtenu près de 59% des suffrages au terme d’une élection dont les résultats révèlent les chantiers à venir.  

Les résultats définitifs de la présidentielle togolaise, proclamés le 3 mai par la Cour constitutionnelle, ont donné le président sortant Faure Gnassingbé vainqueur avec 58,77% des voix. Son principal challenger Jean-Pierre Fabre s’en sort avec 35,19%, les trois autres candidats se répartissant lesun peu moins de 6% restants.

Faure Gnassingbé a perdu quelques électeurs par rapport à la présidentielle de mars 2010 (60,92%) au profit de Jean-Pierre Fabre qui progresse légèrement (33,94%). Le premier a 22000 suffrages de moins lorsque le deuxième en gagne un peu plus de 38000. Mais le grand vainqueur de cette année est la forte abstention –près de 40%-, qui peut s’expliquer par les nombreux appels au boycott lancés par certains leaders de partis de l’opposition et surtout par la résignation d’une partie de l’électorat qui pressentait une victoire du président sortant.

>> Carte interactive : les résultats de la présidentielle togolaise, circonscription par circonscription <<

© Georges Adebayo

La photographie électorale offre d’autres enseignements. L’opposition est en perte de vitesse dans ses bastions traditionnels du sud du pays, perdant même à Lomé une circonscription au profit du parti au pouvoir. Jamais dans une élection présidentielle cette situation ne s’était présentée, mais il ne s’agit là que de la confirmation des résultats des législatives de juillet 2013. Après les violences survenues lors de la présidentielle de 2005, les équipes du parti au pouvoir ont multiplié les campagnes notamment dans la région des Plateaux qui bascule désormais en faveur de Faure Gnassingbé.

Carte présentant les voix de Faure Gnassingbé 

Tout n’est pas noir pour le leader de l’opposition qui parvient à réaliser de très bons scores dans trois circonscriptions du nord, traditionnellement favorables au pouvoir. Jean-Pierre Fabre maintient aussi la domination de l’opposition sur la région Maritime et dans deux circonscriptions de la région des Plateaux.

 Carte présentant les voix de Jean-Pierre Fabre

Un rapport du CROP (Center for Research and Opinion Polls) sorti en février 2014, analysant le comportement électoral des Togolais constate la perte de vitesse du vote en faveur de l’opposition dans ses bastions du sud du pays. Le document recommande à la classe politique de dépasser les clivages ethniques et de définir des zones prioritaires de leurs actions. Des politologues recommandent au président Faure Gnassingbé une dissolution rapide du Parlement afin de redistribuer les rôles sur l’échiquier politique togolais.
 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte