Politique

Égypte : deux policiers tués dans le Sinaï

Deux policiers égyptiens ont été tués jeudi dans une attaque armée contre leur camp à Rafah (Est) a-t-on appris de sources concordantes.

Par
Mis à jour le 7 mai 2015 à 16:30

Deux policiers ont été tués ce jeudi matin dans le nord Sinaï. © Uncredited/AP/SIPA

Des inconnus ont ouvert le feu ce jeudi matin, sur deux policiers qui étaient en faction devant leur camp, à un poste-frontière de Matalah, un village du secteur de Rafah au nord du Sinaï. Atteints à la poitrine, ils sont morts sur le coup, selon des responsables.

Depuis la destitution du président islamiste Morsi par l’armée, le 3 juillet 2013,  des groupes islamistes ont multiplié les attentats contre les forces de sécurité égyptiennes. Ils disent tous agir en représailles à la répression menée contre les islamistes par le président al-Sissi. Parmi eux, le groupe très actif Ansar Beït Al Maqdess (les partisans de Jérusalem) qui a prêté allégeance à l’État islamique. Depuis que l’organisation terroriste ne cesse de progresser à la frontière ouest de l’égypte, en lybie, le groupe jihadiste, Ansar Beit Al Maqdess se présente désormais sous le nom de Province du Sinai.

Une région agitée par l’insurrection islamiste

L’état d’urgence imposé fin octobre 2014 par le président Abdel Fattah al-Sissi, avait été prolongé le 26 avril pour une nouvelle période de trois mois dans des régions du Sinaï notamment le nord, principal théâtre de l’ insurrection islamiste en Égypte. L’état d’urgence s’accompagne d’un couvre-feu de 17H00 à 04H00.

>> Lire aussi : Les militaires égyptiens : anges ou démons ?
 

(Avec AFP)