Actualités

Tunisie : Proparco finance Esprit

Par Jeune Afrique  | 

Proparco, filiale de l'Agence française de développement dédiée au soutien du secteur privé, a investi 2 millions d'euros dans Esprit, une école supérieure de sciences et de technologies en Tunisie.

Deux millions d’euros : c’est le montant investi par Proparco dans l’École supérieure privée d’ingénierie et de technologie (Esprit), en Tunisie. La filiale du bailleur de fonds tricolore s’octroie ainsi quelque 15% du capital de l’institution et rejoint un tour de table composé d’une douzaine de SS2I, d’un groupe d’investisseurs institutionnels, de IM Bank, de Tunisie Leasing et de Tuninvest Innovations, un fonds d’investissement.

Fondée en 2003 par trois universitaires tunisiens, Esprit est le premier établissement privé du pays en termes d’effectifs, avec plus de 3 500 étudiants inscrits sur l’année 2012-2013. L’école, qui jouit d’une excellente réputation en Tunisie et dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne, forme principalement des ingénieurs dans le secteur des TIC et propose à ses étudiants des doubles diplômes avec les universités Nice-Sophia-Antipolis, Paris-Dauphine, Paris I Sorbonne et l’Institut Mines-Télécoms.

Proparco apporte une enveloppe d’environ 100 000 euros pour monter une fondation permettant d’octroyer des bourses d’études et des prêts sur l’honneur.

En plus de cet investissement de deux millions d’euros, Proparco apporte une enveloppe d’environ 100 000 euros d’assistance technique pour monter une fondation permettant d’octroyer des bourses d’études et des prêts sur l’honneur aux élèves méritants issus de famille à faibles revenus.

Approche innovante

D’après Aziz Mebarek, associé de Tuninvest, l’arrivée de Proparco au capital « permet de renforcer le caractère institutionnel d’Esprit et d’appréhender une nouvelle phase de développement de l’institution au plan national et continental. »

« Nous sommes très heureux d’entrer au capital d’Esprit, s’enthousiasme quant à elle Marie-Hélène Loison, directrice générale déléguée de Proparco, citée dans un communiqué. L’établissement a su démontrer, en quelques années, sa capacité à former des ingénieurs compétents et à insérer ses étudiants sur le marché du travail grâce à une approche innovante d’enseignement. Le taux d’emploi de ses étudiants, proche de 100%, témoigne de la qualité de son modèle. »

Alors que le chômage des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur est au plus haut en Tunisie (26%), Proparco dit vouloir aider Esprit à participer à l’amélioration de leur insertion et au développement de l’emploi dans le pays.

Recevez les meilleures opportunités

Fermer

Je me connecte