Transports

Quand RwandAir achète européen

La compagnie Rwandair a acheté, le 24 mars, deux Airbus A330-300 et A330-200. © Airbus

La commande par la compagnie aérienne RwandAir de deux Airbus A330 est-il le signe d'un réchauffement des relations entre Kigali et l'Hexagone, qui héberge le siège du constructeur ? Pas vraiment, selon les informations recueillies par "Jeune Afrique"

Fidèle client de Boeing, la compagnie nationale rwandaise a, pour la première fois, commandé le 24 mars deux Airbus A330-300 et A330-200. Ces appareils permettront à RwandAir de desservir à partir de 2016 Londres, Francfort et Paris.

Il n’y a plus aucune liaison entre Kigali et la capitale française depuis 1994. À la fin des années 2000, à la faveur d’un réchauffement sans lendemain des relations entre les deux pays, l’éventualité d’un tel achat avait été évoquée (l’État français est l’un des actionnaires d’Airbus, dont le siège est à Toulouse, dans le sud de la France). Les relations bilatérales s’étant de nouveau rafraîchies, l’hypothèse paraissait abandonnée…

La vérité est que le contrat Airbus ne doit pas grand-chose à la « diplomatie économique » française. « C’était une négociation strictement privée entre Airbus et RwandAir à laquelle nous n’avons pas été mêlés, confirme un diplomate, à Paris. C’est un beau succès à l’export pour… l’Union européenne. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte