BTP & Infrastructures

Bombardier participera à la construction d’un monorail de 1,5 milliard de dollars au Caire

Bombardier a été retenu par le gouvernement égyptien pour la construction au Caire, d'ici à 2018, d'un monorail. © Bombardier

Un consortium composé de Bombardier et de deux entreprises égyptiennes va construire d'ici à 2018 un train urbain au Caire. Un investissement de 1,5 milliard de dollars qui vise à désengorger la capitale égyptienne.

L’entreprise québécoise Bombardier, qui fabrique notamment des avions et des trains, a été retenue par le gouvernement égyptien pour la construction au Caire d’un monorail (train circulant sur une poutre rigide) dont le montant d’investissement s’élève à 1,5 milliard de dollars, a annoncé le ministre du logement égyptien Mostafa Madbouly. Deux entreprises locales, Orascom Construction et Arab Contractors, sont également associées au projet.

La livraison de ce tronçon de 52 kilomètres est prévue pour le deuxième semestre de 2018. Les travaux devraient débuter en 2016. Le ministre du logement a déclaré que le projet serait financé par un prêt sur 14 ans, sans préciser l’origine du prêteur. Le train reliera le métro du Caire, qui est actuellement en extension, à des quartiers situés à l’ouest de la ville.

Embouteillages

La capitale égyptienne, peuplée de plus de 20 millions d’habitants, souffre depuis des années d’infrastructures vieillissantes et peu entretenues. L’amélioration des transports vise à réduire les embouteillages où se mêlent navettes, circulation commerciale, tuk-tuks et charrettes. Ce projet survient après l’annonce par le gouvernement de la construction d’une nouvelle capitale au sud-est du Caire, qui a reçu un accueil mitigé.

Orascom, entreprise spécialisée dans l’ingénierie et la construction, est détenue par la famille égyptienne Sawaris. L’entreprise a annoncé fin 2014 la construction d’une centrale électrique à charbon de 3 milliards de dollars sur les bords de la mer Rouge, à travers une co-entreprise avec le fond souverain d’Abu Dhabi International Petroleom Investment Co (IPIC).

>>>> Lire aussiAfrique du Sud : Une commande record pour Bombardier et General Electric

(avec Reuters)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte