Politique

L’Union européenne débloque 100 millions d’euros pour la Tunisie

L’Union européenne a versé 100 millions d’euros à la Tunisie, dans le cadre de son programme d’assistance macrofinancière (AMF). Le montant total de ce programme d’aide, approuvé en mai 2014, s’élève à 300 millions d’euros.

Mis à jour le 8 mai 2015 à 10:01

La Commission européenne versera cette nouvelle assistance sur trois ans. © AFP

La Commission européenne a effectué, le 7 mai, le versement de 100 millions d’euros à la Tunisie. Il s’agit de la première tranche du programme d’assistance macrofinancière (AMF) en faveur de Tunis, d’un montant de 300 millions d’euros approuvé par l’Union européenne en mai 2014 au pays. Cette assistance consiste, concrètement, à faire bénéficier la Tunisie des conditions d’emprunt dont bénéficient les institutions européennes.

Ainsi, les 100 millions d’euros prêtés à Tunis ont été levés via l’émission par la Commission d’un emprunt obligataire du même montant assorti d’une échéance de douze ans et d’un taux d’intérêt de 0,498 %. C’est sous ces mêmes conditions que le montant a été alloué au pays d’Afrique du Nord.

« Ce versement représente un nouvel exemple concret du soutien que l’Union européenne apporte à la Tunisie dans sa transition politique et la mise en oeuvre de son agenda de réformes. C’est au volet économique de cet agenda, qui doit créer les conditions d’une croissance durable et profitable à tous, que l’assistance macrofinancière d’aujourd’hui va contribuer », s’est réjouit Pierre Moscovici, commissaire européen pour les affaires économiques et financières, dans un communiqué.

Réformes

L’accord d’AMF de l’Union européenne avec Tunis est « complémentaire du programme d’ajustement économique et de réformes convenu entre la Tunisie et le Fonds monétaire international (FMI)« , explique un document de l’Union européenne. Il vise, poursuit la même source, à aider le pays nord-africain « à progresser dans ses réformes économiques tout en soutenant ses efforts de réforme politique [et] est lié à la mise en œuvre par d’un certain nombre de mesures économiques », notamment en matière de gestion des finances publiques. 

Parallèlement à l’aide financière accordée dans le cadre de l’AMF, la Commission européenne a signé cinq conventions de financement d’un montant total de 63 millions d’euros avec la Tunisie les 29 et 30 avril derniers. Ces ressources seront consacrés au développement des quartiers populaires, à la réforme de la justice et au renforcement du secteur audiovisuel.

Lire aussi :

Chedly Ayari : « Pas besoin de nous inonder de capitaux »

Tunisie : le FIDA participe au financement d’un projet agro-pastoral de 68 millions de dinars