Politique

Daesh égorge cinq journalistes en Libye

| Par Jeune Afrique
Une rue de Benghazi après des combats entre l'armée et des milices islamistes, en octobre 2014.

Une rue de Benghazi après des combats entre l'armée et des milices islamistes, en octobre 2014. © Mohammed El-Sheikhy/AP/SIPA

Les corps de cinq journalistes libyens et égyptien ont été retrouvés égorgés à l’est de Benghazi, a annoncé lundi un responsable militaire du pays.

Selon Reuters, qui cite lundi un responsable militaire libyen, Faradj al Barassi, cinq journalistes de la chaîne de télévision libyenne Barqa TV ont été assassinés par le groupe terroriste de l’État islamique. Leurs corps ont été retrouvés à l’est de Benghazi, la capitale de la Cyrénaïque.

Les cinq hommes, quatre Libyens et un Egyptien, ont été égorgés, précise Al Barassi. Ils étaient portés disparus depuis août dernier après avoir quitté Tobrouk, dans cette même région. Selon la Fédération internationale des journalistes (FIJ), dont le siège est à Bruxelles, ils ont été assassinés "récemment".

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte