Politique

Yémen : les raids aériens de l’Arabie saoudite se poursuivent

Par
Mis à jour le 28 avril 2015 à 17:32

Selon des sources concordantes, un raid aérien de la coalition arabe a visé mardi une base militaire à Sanaa. Au même moment 64 personnes, dont des civils, ont été tuées dans de nouveaux combats entre rebelles chiites et leurs adversaires sunnites.

Malgré l’annonce le 21 avril par Ryad de la fin de sa campagne aérienne intensive au Yémen, des bombardements de la coalition arabe ne se sont pas pour autant arrêtés. Mardi 28 avril, des raids ont visé une base militaire tenue par la rébellion où étaient garés des véhicules de transport légers.

Des avions de combat de la coalition ont également bombardé des positions rebelles dans les provinces de Mareb (est de Sanaa), de Hodeida (ouest) et de Taëz (sud-ouest), selon des témoins.

De nouveaux affrontements et des morts

Au même moment, de violents combats ont été signalés au sol entre les rebelles chiites et des tribus sunnites alliées aux combattants pro-Hadi à Sarwah, dans la province de Mareb, et à Taëz, selon des sources militaires.

Dans la région de Sarwah, il y a eu au total mardi 19 tués, 17 houthistes et deux combattants pro-Hadi, selon des sources provinciales, tribales et médicales.

À Aden, deuxième ville du Yémen, dans le sud, de violents affrontements de rue se sont soldés par la mort de neuf rebelles, selon des sources proches de ces miliciens. En outre, "onze civils et combattants favorables au président en exil Abd Rabbo Mansour Hadi ont péri dans ces combats", a indiqué Al-Khader Lassouar, le responsable du secteur de la santé à Aden.

Dans la région de Lahj, 14 rebelles et onze combattants pro-Hadi, dont un général de l’armée, ont été tués dans une série d’accrochages pour le contrôle de la route côtière entre Aden et le détroit stratégique de Bab Al-Mandeb, selon des sources militaires.

(Avec AFP)