Immigration

Libye : trois migrants « livrés » à Daesh

| Par Jeune Afrique
Des fidèles chrétiens dans l' église anglicane de Tripoli, libye, le 20 février 2015

Des fidèles chrétiens dans l' église anglicane de Tripoli, libye, le 20 février 2015 © Mohamed ben Khalifa/AP

Trois clandestins, contraints de partir d’Israël l’an passé pour éviter la prison, font partie du groupe de vingt-huit chrétiens d’Éthiopie assassinés par Daesh – notamment par décapitation -, le 19 avril, en Libye.

C’est une ONG israélienne qui a été alertée par leurs proches après la diffusion d’une vidéo montrant leur exécution par l’organisation jihadiste. D’après les témoignages recueillis, les trois hommes avaient gagné le Rwanda ou l’Ouganda, deux pays ayant signé des accords d’extradition avec Israël, mais auraient été immédiatement refoulés une fois sur place. Ils se seraient alors mis en tête de rejoindre l’Europe par bateau, comme des milliers d’autres migrants africains.

Arrivés en Libye par le Soudan, ils ont immédiatement été arrêtés puis incarcérés. Le groupe Daesh se serait emparé d’eux et du reste du groupe de chrétiens d’Éthiopie en prenant d’assaut la prison où ils étaient détenus, dans la région de Syrte.

>>> À lire aussi : L’Éthiopie sous le choc de l’assassinat de ses ressortissants chrétiens en Libye

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte