Politique

Cameroun : une attaque de Boko Haram fait 10 morts dans l’Extrême-Nord

Dans la nuit de jeudi à vendredi, ce sont dix civils camerounais qui ont été tués par Boko Haram, lors d’une attaque du village de Bia, dans l’Extrême-Nord du pays, à la frontière du Nigeria.

Mis à jour le 17 avril 2015 à 20:45

L’accalmie de ces dernières semaines grâce aux actions de la coalition africaine contre Boko Haram reste très précaire. Selon une source sécuritaire, une nouvelle attaque de la secte islamiste s’est soldée par un bain de sang au Cameroun, dans la nuit du jeudi 16 au vendredi 17 avril.

"Les Boko Haram ont attaqué cette nuit le village de Bia (Extrême-Nord). Le bilan est de dix civils tués et d’un important stock de bétail emporté". Une autre source, proche des autorités administratives a, elle, évoqué une dizaine de morts dans ce raid mené non loin de la frontière nigériane. Situé dans l’arrondissement de Kolofata, le village de Bia est connu des milieux sécuritaires locaux comme une localité où Boko Haram a enrôlé plusieurs jeunes.

Attaque contre l’armée à Amchidé

Dans la même nuit et dans le même arrondissement de Kolofata, les terroristes ont également attaqué une position de l’armée camerounaise, à Amchidé. "Ils ont brûlé des maisons, sans faire de victime de notre côté. L’attaque a été repoussée, mais nous ne disposons pas encore de bilan du côté de l’ennemi", a expliqué la source sécuritaire.

Le Cameroun, engagé dans la guerre contre Boko Haram depuis près d’un an, a été rejoint dans la campagne depuis début février par le Tchad, suivi du Niger.